Les syndicats de l'enseignement demandent au Ministre de l'Education le report des examens du second trimestre

16/02/2012 - 11:43

TIZI -OUZOU (SIWEL) — En raison des intempéries, les syndicats de l'enseignement demandent au Ministre de l'Education de reporter les examens du second trimestre.


L'établissement d'éducation moyenne de la commune d'At Ziki, perchée à 1500 mètres d'altitude dévasté par la neige le 15 février (PH/ DR)
L'établissement d'éducation moyenne de la commune d'At Ziki, perchée à 1500 mètres d'altitude dévasté par la neige le 15 février (PH/ DR)
Les examens du 2e trimestre de l’année scolaire devraoent être reportés à la première semaine des vacances de printemps (15 mars au 2 avril) en raison des fermetures des établissements scolaires dues aux intempéries.

Le chargé de communication au Conseil national indépendant des professeurs de l’enseignement secondaire et technique (CNAPEST), Messaoud Boudiba, a indiqué que le ministère de tutelle, qui a tenu mercredi 15 février une réunion avec les représentants des syndicats du secteur, « a considéré cette proposition recevable » pour rattraper les cours manqués en raison des intempéries enregistrées qui ont empêché les élèves et les enseignants de rejoindre leurs établissements scolaires.

Le ministère de l’Éducation a instruit les directeurs de l’éducation d’ « établir un calendrier pour rattraper les cours manqués selon les moyens disponibles », a-t-il ajouté.

Si la demande des syndicats est retenue « les examens auront lieu du 15 au 22 mars ». La semaine initialement prévue pour les examens sera elle, consacrée aux cours de rattrapage.

Le chargé de communication à l’Union nationale des personnels de l’éducation et de la formation (UNPEF), Messaoud Aâmraoui, a porté à la connaissance des personnes concernées « qu’il a été convenu avec la tutelle d’adresser des correspondances aux directeurs de l’éducation pour entamer les cours de rattrapage durant cette semaine en laissant aux établissements scolaires le choix du procédé à adopter ».

S’agissant du traitement des absences, les directions de l’éducation se sont basées sur la correspondance du ministre de l’Éducation les incitant à « faire preuve de souplesse concernant les absences d’enseignants et d’élèves pour cause d’intempéries ».

Pour rappel, l'ensemble des établissements scolaires de la wilaya de Tizi-Ouzou et dans l'ensemble des zones sinistrées avaient été fermées pour des raisons de sécurité et d’impraticabilité. Dans de nombreuses localités, l'accès des écoles reste bloqué par la neige, certains établissements comme celui de Ath Ziki se sont effondrés sous le poids de la neige.

cc
SIWEL 16 1143 FEV 12








Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu