Les mozabites réclament le départ du gouvernement Sellal et le boycott des présidentielles

29/01/2014 - 00:11

GHARDAIA (SIWEL) — " es jeunes mozabites ont perdus toute espoir et ne font plus confiance au pouvoir Algérien et ont décidés de lancer un appel à tous les algériens épris d’honneur pour demander la démission du gouvernement de Sellal pour son manque de respect pour la vie des citoyens et de leurs avenir en semant la haine entre algériens pour des générations , même pour son implication directe dans ces évènements et au moins pour son fiasco dans la gestion de ces évènements.
Et par l’appel au boycott des élections présidentielles qui sont tranché d’avance à l’un des serviteurs du pouvoir qui a ruiné le pays, appauvrie les Algériens et a pratiqué la politique de la terre brulée depuis plus de 50 ans." Extrait de la déclaration de kameleedine Fekhar que nous publions ci-après dans son intégralité


Les mozabites réclament le départ du gouvernement
Sellal et le boycott des présidentielle

Aujourd’hui le lundi 27 janvier 2014, après plus de trois mois sur le début de la tragédie humaine des Mozabites caractérisé par des agressions racistes contre la communauté mozabite et ses biens dans les villes de Ghardaïa , Melika , Bounoura , Beniezguen, Berriane et Guerrara et en l’absence d’une prise en charge sérieuse de ces évènements dangereux, ou au moins par présentation d’excuses de la part du pouvoir Algérien surtout après le décès de la troisième victimes mozabite Hadjsaid Khaled tué par la police qui l’ a achevé alors qu’il était évanouie gisant dans son sang .

Dans les évènements douloureux de Ghardaïa et grâce au développement des moyens de l’audio-visuel les mozabites avec les Algériens et le monde entier ont découverts avec stupéfaction la face réelle d’un pouvoir, je-m’en-foutiste dictateur, oppresseur, et machiavélique :

A) Le je-m’en-foutisme et du gouvernement face à ces évènements et sa démission son rôle primordial qui est le sauvegarde des citoyens et de leurs biens.

B) La violation de l’état algérien de toutes les lois nationales et international et cela par l’implication du corps de la police avec des preuves irréfutables en flagrant délit dans des dizaines de vidéos qui montrent les agissements racistes de la police et son partie pris avec une partie des citoyens contre les Mozabites ce qui engendre plus de haine , cet abus de pouvoir est dangereux mais le plus dangereux reste dans fait d’user de ce de pouvoir pour pratiquer le racisme qui est un crimes contre l’humanité qui se résume dans :
1- Aide et couverture du corps de la police aux milices criminelles armés par une armada d’armes blanches pour mener des agressions racistes contre des mozabites par atteinte à leurs intégrité physiques par pillages saccage et incendie de biens.

2_La police a commis de de graves atteintes aux droits de l’homme en pratiquant des crimes racistes contre les mozabites par des arrestations sans fondement racistes vue leurs appartenance ethnique dans les hôpitaux , dans les voies publiques et même dans les quartiers résidentiels, puis en pratiquant la torture pour leurs coller des accusations graves et en les obligeant à accuser les activistes humanitaires comme instigateurs de ces évènements, puis l’appareil judicaire s’occupe de de confirmer ces accusation puis les met en prison sur la base des procès-verbaux de la police raciste !! ou moment où tout le monde a vu la même police à sa tête le chef de la police judicaire « Hami Rachid » dans des vidéos entouré par des dizaines des membres de bandes criminelles qui lançaient des pierres et bombes Molotov contre les mozabite !! Comment on peut être à la fois juge et partie ??

3_ Aide et couverture du corps de la police à des bandes criminelles pour la destruction de lieux sacrés pour les mozabites, par la profanation des tombes, mausolées et sites historique classé par l’UNESCO patrimoine mondial depuis 1982.

4_Des harcèlements sexuelles et violes pratiquées par des policiers sur des détenus mozabites dans les commissariats lors des évènements de Guerrara.

5_ le crime crapuleux qu’a soulevé la ville Ghardaïa est l’assassinat par la police du jeune Hadjsaid Khaled au quartier Baba-saad , cette police qui s’est comporté avec cruauté haine et sauvagerie avec khaled en l’achevant au lieu de l’évacuer en urgence à l’hôpital après que des bandes sauvages l’ont agressé et l’ont laissés évanouie gisant dans une mare de sang prés de son domicile familiale.

Pour toutes ces raisons les jeunes mozabites ont perdus toute espoir et ne font plus confiance au pouvoir Algérien et ont décidés de lancer un appel à tous les algériens épris d’honneur pour demander la démission du gouvernement de Sellal pour son manque de respect pour la vie des citoyens et de leurs avenir en semant la haine entre algériens pour des générations , même pour son implication directe dans ces évènements et au moins pour son fiasco dans la gestion de ces évènements.

Et par l’appel au boycott des élections présidentielles qui sont tranché d’avance à l’un des serviteurs du pouvoir qui a ruiné le pays, appauvrie les Algériens et a pratiqué la politique de la terre brulée depuis plus de 50 ans.



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu