Les menaces contre les militants et les cadres du MAK se poursuivent

16/09/2015 - 11:39

SETIF (SIWEL) - Après les menaces proférées contre les présidents du MAK et du GPK, c’est autour de M. Mouloud Younsi président du Conseil régional Vgayet-Seti-Jijel de dénoncer les intimidations récurrentes dont il est victime de la part de la gendarmerie algérienne à Guenzat-Ay Yaâla, dans le département de Setif.


En effet, à chaque fois qu’il passe devant la brigade de gendarmerie qui incarne le colonialisme algérien en Kabylie, pour se rendre chez lui, les gendarmes le provoquent avec des gestes malsains et à travers des mouvements effectués à l’aide de leurs armes qui ne servent qu’à tuer les kabyles. Pour rappel, la gendarmerie de Guenzat-A Yaâla a assassiné durant les événements du printemps noir un jeune adolescent âgé de 14 ans.

Plusieurs militants du Mouvement souverainiste kabyle subissent des intimidations et des pressions dans le seul but de les pousser à abandonner leur engagement pour la libération de la Kabylie.

Un militant du MAK nous déclare : " Ces menaces et ces intimidations reflètent l’état de panique qui règne chez les décideurs algériens. La peur est désormais du côté des assassins des 128 martyrs du Printemps noir. Quant à notre mouvement qui poursuit un objectif juste, noble et légitime, il ne craint rien étant donné qu’il est sur la voie de la dignité et de l’honneur. Tôt ou tard, son objectif sera atteint malgré les obstacles, la répression et l’oppression auxquels il sera confronté. Rien ni personne au monde ne pourra entamer notre détermination à relever tous les défis pour instaurer un Etat kabyle, libre, démocratique social et laïc " .

Source: Tamurt

cdb,
SIWEL 161155 SEP 15



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu