Les jeunes nationalistes kabyles de Chorfa dénoncent les "invectives" et les menaces dont il font l'objet de la part des élus de la commune

17/05/2015 - 00:02

CHORFA (SIWEL) — Depuis 1962, l’Algérie n’a pas cessé d’amplifier sa politique d’arabisation en Kabylie.

Si avant, cette entreprise de destruction du pays kabyle émanait directement du pouvoir central algérien, ces dernières années, ce dernier l’a sous-traité aux collectivités locales à l’instar de la commune de Chorfa, d’obédience RCD, qui a boudé tout ce qui est Kabyle dans son action publique comme les enseignes qui sont toutes faites uniquement et seulement en Arabe.

Suite à l’interpellation de l’exécutif communal via une déclaration par des jeunes nationalistes kabyles, les élus de Chorfa n’ont rien trouvé de mieux à faire que de répondre par l’invective et la menace.


Suite à cette déclaration, l'APC de Chorfa menace la jeunesse kabyle (PH/DR°
Suite à cette déclaration, l'APC de Chorfa menace la jeunesse kabyle (PH/DR°
En effet, au lieu de traiter les problèmes posés par la jeunesse de Chorfa quant à la préservation de l’identité kabyle, ou même de répondre politiquement par une déclaration, l’APC concernée a préféré se discréditer davantage en choisissant de répondre par la barbarie au civisme.

Ainsi, l’Exécutif communal a vidé de sa substance la politique qui est l’art de gouverner en lui substituant la voyoucratie dans la gestion des affaires publiques.

Les jeunes nationalistes kabyles de Chorfa déplorent, condamnent et dénoncent ces pratiques d’un autre âge qui se généralisent à l’échelle de tout le territoire kabyle en étant érigé en mode de gestion des affaires de la cité.

La Kabylie est menacée de toute part. En plus du pouvoir central algérien qui use de toutes les ruses et de toutes les politiques pour l’anéantir, s’ajoute les élus locaux qui sont devenus de simples fonctionnaires du Chef de Daiara.

Les jeunes nationalistes kabyles de Chorfa appelle le peuple kabyle à faire preuve d’un sursaut patriotique pour défendre sa patrie : la Kabylie et la sous-traire à l’Etat algérien et ses serviteurs locaux.

maa
SIWEL 170002 M1I 15




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche