Les jeunes nationalistes kabyles d’Illulen Umalu mécontents de notre rédaction

04/05/2015 - 18:16

ILLULEN UMALU (SIWEL) — Dans un courriel adressé au Président de l’Anavad, Mas Ferhat Mehenni, qui l'a transmis à notre rédaction, les jeunes révolutionnaires kabyles d’Illulen Umalu ont estimé que notre agence avait failli à son devoir de rapporter l’hommage qu’ils avaient organisé à la mémoire d’un jeune martyr de la commune, Meziani Mhenni, assassiné par la gendarmerie algérienne le 28 avril 2001.

Un de ces jeunes révolutionnaire, parmi les organisateurs de l’événement, a interpellés notre rédaction à travers ce message, estimant que nous avions ignoré cet hommage, bien que nos confrères de Tamurt aient relayé l’information. Il convient de rappeler que le mois d’Avril est un mois très chargé en événements pour la Kabylie, avec un double printemps, 128 citoyens kabyles assassinés par l’Etat algérien et des milliers d’handicapés à vie.

Aussi si notre agence a "failli" dans la couverture de l’ensemble des hommages rendus à nos concitoyens assassinés, ce n’est pas par manque d’intérêts mais par manque de possibilité à couvrir l'ensemble des événements du lourd historique des deux printemps de Kabylie.
Cependant, notre rédaction n'est pas restée insensible aux reproches de notre jeunesse et nous avons été touché par l'ardente ferveur du message d'où sa publication dans son intégralité.


Aussi, si effectivement, la très belle initiative de l’hommage rendu à Meziani Mhenni, par ailleurs rééditée chaque année, n’a pas été rapportée par l’agence Siwel, à notre décharge, nous pouvons dire que l’évènement a néanmoins été rapporté par notre confrère Tamurt.info dans un article intitulé « Sur invitation de l’association « TISULAL » : Oulahlou et Zedek Mouloud à Illula Umalu pour célébrer les printemps Kabyles » que vous retrouverez ICI . Mais, nous avons été sensibles aux reproches de nos jeunes révolutionnaires et avons été touchés par l'ardente ferveur du message, aussi, nous le publions dans son intégralité ci-après :

« En niant toute appartenance à une nation à part la nation kabyle, et en rejetant toute reconnaissance d’un président à part celui de cette nation, veuillez me permettre de vous dire : « je vous salue, monsieur le président ».

J’avais 8 ans quand je vous ai vu, pour la première fois, prendre la parole au monument d’Illulen lors de la première commémoration de l’assassinat d’un jeune en ce printemps noir. J’avais 14 ans quand je vous ai vu, pour la dernière fois, animer une conférence à Illulen. Hélas ! Je n’ai rien retenu de ce que vous avez dit, ni à 8 ans ni à 14 ans. Bref, je vous écris aujourd’hui, deux jours après le 28 Avril, deux jours après une date, depuis 14 ans, gravés dans les cieux et sur les terres d’Illulen n Umalu avec un burin qui est encore entre les mains du pouvoir, algérien bien sûr.

Dès lors, la jeunesse nationaliste, kabyle certainement, d’Illulen n’a jamais cessé de crier haut et fort : « seule la Kabylie pourra rendre justice pour ses martyrs ». Cependant, les médias en parlent ; Illulen n Umalu est la seule commune où le sang d’un jeune martyr est devenu la pupille des yeux de chaque nationaliste kabyle, Illulen n Umalu est la seule commune où le sang d’un martyr ruisselle, durant 14 ans et sans interruption, vers les orifices de la liberté.

Pour la 14ème fois, le 28 Avril 2015, la jeunesse nationaliste était au rendez-vous, avec la présence de quelques figures du MAK, principalement Bouaziz Ait Chebib. La 14ème commémoration était marquante ; Oulahlou et ZEDEK Mouloud ont motivé la foule, comme les photos jointes le montrent, en disant : « Jeunes d’Illulen, votre région a enfanté un homme géant, il se nomme Ferhat MEHENNI », tout le monde, en levant les mains, hurlaient et criaient, mais la jeunesse nationaliste est choquée quand, en consultant le net, elle a constaté que tous les médias informatifs du mouvement, à savoir Siwel, ont ignoré l’événement.

Aujourd’hui, je vous écris, monsieur le président, pour vous informer que la jeunesse nationaliste d’Illulen ne cherche pas qu’on lui rend haleine car elle est prête à défendre chaque parcelle du territoire kabyle, de Tizi n’At 3ica jusqu'à Zyama Mansurya et jusqu'à Ja3fara au sud. Je vous écris, monsieur le président, pour vous dire que, dorénavant, la jeunesse nationaliste d’Illulen ne tolérera plus les tentatives de division menées pareillement à celles du pouvoir algériens, et elle ne pardonnera plus à ceux qui propagent la désunion et qui divisent pour régner.

Président, toutes mes reconnaissances et tout mon respect pour votre combat hardi et intrépide.
La nation kabyle vivra
M.F »


Nous ignorons ce que ce jeune homme entend par « […] la jeunesse nationaliste d’Illulen ne tolérera plus les tentatives de division menées pareillement à celles du pouvoir algériens, et elle ne pardonnera plus à ceux qui propagent la désunion et qui divisent pour régner. » en espérant qu'au vu du reproche qui nous est fait, ce n'est tout de même pas notre rédaction qui est visée, bien que nous y souscrivions totalement, particulièrement en ces lendemains de l’émergence publique de l’option indépendantiste après le 20 avril 2015 qui a vu les tentatives de diversion, de détournement et de division du peuple kabyle se démultiplier à tous les niveaux.

zp,
SIWEL 041816 MAI 15

Ci-après quelques photos de l’événement en question, : la marche des lycéens, le dépôt de gerbe de fleurs sur la tombe de Mezianni Mhenni, les artistes Oulehlou et Zedek Mouloud, les jeunes artistes (et révolutionnaires) kabyles d'Illoulen Oumalou et les enfants qui ont tenus à prendre des photos avec leur drapeau.

Merci à toutes et à tous et mille excuses pour cet impardonnable manquement, c'était effectivement à ne pas rater.













Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu