Les islamistes du Mouvement El Islah veulent un gouvernement d'union nationale en Algérie

19/01/2011 - 12:59

ALGER (SIWEL) - La formation d'El Islah (islamiste réformiste) a appelé hier à la constitution d'un gouvernement d'union nationale en Algérie.


Le SG du Mouvement El Islah Djamel Benabdeslam
Le SG du Mouvement El Islah Djamel Benabdeslam
El Islah précise dans un communiqué avoir adressé à tous les chefs des partis politiques, opposition et gouvernement, et à toutes les personnalités du monde associatif et syndical une invitation à rejoindre son initiative.

« Après l'annonce de son initiative politique le 11 janvier dernier autour d'une charte sur les droits et les libertés démocratiques, le mouvement a adressé des invitations à tous les partenaires nationaux en vue de discuter sur la situation générale du pays », indique la missive.

El Islah propose en plus d'un gouvernement d'union, la dissolution de l'Assemblée nationale populaire (APN) et l'organisation d'élections législatives anticipées; l'amendement de la Constitution qui garantirait une séparation des pouvoirs et tracer une stratégie qui « sortirait l'Algérie du marasme après l'échec de toutes les politiques de développement initiées par le pouvoir », estime El Islah.

L'initiative d'El Islah vient rejoindre celle du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) qui a appelé à son tour à la dissolution de toutes les assemblées élues et celle des syndicats autonomes ainsi que de la Ligue algérienne de défense des droits de l'homme (LADDH) qui tiendront une conférence nationale sur la crise en Algérie le 21 janvier prochain.

ytt
SIWEL 191423 JAN 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu