Les indépendantistes rifains du Mouvement 18 septembre s’adressent au maire d'Anvers

10/04/2015 - 15:50

RIFLAND (SIWEL) — Dans une déclaration parvenue à notre rédaction, les indépendantistes rifains du Mouvement 18 septembre ont adopté une position courageuse et honnête vis-à-vis des propos du maire flamand de la NV-A, M. Bart De Wever sur la communauté amazighe et sur la polémique opportuniste des panarabistes qui tentent d’enfoncer encore davantage la jeunesse rifaine dans l’intégrisme en faisant mine de prendre sa défense.

S'adressant directement au Maire flamand, les indépendantistes rifains donnent ainsi raison à M. Bart De Wever et lui expriment même leur "reconnaissance pour avoir dit haut ce que tout le monde pense tout bas".

La déclaration, surprenante à plus d'un titre, a le mérite de lever le voile sur l'amère réalité de la diaspora rifaine en Belgique. Dans leur courrier adressé au maire d’Anvers, les indépendantistes rifains dénoncent l’aspect victimaire et appellent à ouvrir un débat sérieux au sein de la communauté amazighe en Belgique pour le bien des générations à venir, tout en pointant également la responsabilité des pays d’accueil qui enfoncent les amazighs dans une profonde acculturation qu’ils subissent déjà chez eux en les assimilant à tort aux arabo-musulmans. Ci-après l'intégralité de la déclaration




Mouvement 18 septembre pour l’indépendance du RIF

Roosendaal le 08 avril 2015

A l’attention de Monsieur Bart De Wever,
Bourgmestre d'Anvers,
Grote Markt 1
2000 ANVERS
Belgique


Objet : Vos dernières déclarations sur la communauté amazighe et la mise au point du mouvement 18 septembre pour l’indépendance du RIF


Monsieur le bourgmestre,

Nous avons suivi avec beaucoup d’attention la campagne qu’ont suscitée vos déclarations, nous tenons à vous faire part de notre reconnaissance pour avoir dit haut ce que tout le monde pense tout bas. Nous nous adressons à vous pour vous dire que nous comprenons que vous soyez inquiet et révolté, nous appréhendons votre position, celle d'avoir qualifié un problème sociétal réel qui ronge la Belgique en particulier et toute l’Europe en général, et de vouloir attirer l’attention sur la difficulté de l'intégration d’une frange marginale des Amazighs qui sont pour les 2/3 des ressortissants RIFAINS, sur l’intégrisme et le fondamentalisme religieux à Anvers.

Les derniers événements dramatiques survenus dans votre pays et à Anvers en particulier ont dévoilé des difficultés d’intégration dans la société belge. Nombre de jeunes qui sont partis en Syrie sont des Amazighs, vos déclarations ont déchaîné des passions lorsque vous avez nommé la population en question, la communauté amazighe, ce fut un acte courageux et vous avez pris un risque politique certain qui vous met sur les devants de la scène politique et la cible des opportunistes, ceux-là mêmes qui ont l’habitude de monter sur l’événement pour mieux « visibiliser » leurs combats politiciens, à relents électoralistes et populistes, notamment les mouvements panarabistes à forte tendance religieuses, représentant par là un danger certain pour la société belge et européenne.

Sachez Mr le bourgmestre que la situation dramatique dont vous avez parlé n’est que le produit d’une mauvaise politique d’intégration, cependant vous avez une part de responsabilité dans ce qui arrive dans votre pays, laquelle responsabilité était et est l’obstination à acculturer la communauté amazighe et à les assimiler à tort aux arabo-musulmans.

Nous tenons à vous rappeler, Monsieur le bourgmestre, et comme vous le savez très bien que les AMAZIGHS dans leur majorité sont ouverts et tolérants, en général nos concitoyens, y compris ceux qui ont bien réussi dans leurs carrières professionnelles sont intégrés profondément dans la société d’accueil, leur deuxième patrie, aussi l’exemple que vous avez cité ne corresponds pas à la réalité.

Sachez Monsieur le Bourgmestre qu’il y a une grande partie des AMAZIGHS qui sont porteurs de projets de société que vous devez entendre et avec lesquels vous pouvez travailler pour le bien de la société belge et flamande en particulier.
En pareille occasion, nous nous adressons à nos compatriotes et leur disons qu’en effet l’intégrisme, la violence politique est un véritable fléau qu’il faut aborder en tant que tel sans tarder et sans hésitations. Ceux qui vous ont calomnient se rendent complices de l’état délabré de la cohésion de la société belge. Critiquer la communauté amazighe ce n'est pas être anti-amazighe, nous pensons que les réactions déchainées et irrationnelles sont une pure hypocrisie.

Nous dénonçons l’aspect victimaire et appelons à ouvrir un débat sérieux au sein de la communauté amazighe en Belgique pour le bien des générations à venir. Notre positionnement est clair, OUI l'intégrisme est une problématique sociétale indéniable, OUI pour l’ouverture du débat interne au sein de la communauté amazighe mais aussi un débat public au sein de la communauté belge.

Vos propos ont permis de comprendre qu’il y a un malaise social, il faut admettre la nécessité de répondre aux inquiétudes quotidiennes des simples citoyens. Nous ne doutons pas que vous allez œuvrer dans ce sens à l’avenir afin de prendre en compte de manière encore plus effective les revendications des autres citoyens qui veulent œuvrer pour en finir avec le radicalisme, l’intégrisme, et le fondamentalisme islamiste qui ne fait que diviser la société.

Par la présente lettre qui nous vous adressons en tant que Mouvement 18 septembre pour l’indépendance du RIF qui émane de la volonté des RIFAINS libres dans l’esprit de la re-création de l’Etat Rifain libre et moderne, nous voulons simplement vous dire que le Mouvement 18 septembre pour l’indépendance du RIF et nombre de nos concitoyens, vos administrés et compatriotes RIFAINS et Amazighs de par la Belgique, vous signalons l’importance d’avoir voulu qualifier une problématique existante qui n’est pas du tout une fiction.
Nous pensons sans le moindre doute que ce fut un acte courageux, parce qu’avec l’arabisation, l’obscurantisme et l’intégrisme, la démocratie, la tolérance et pour la paix sont en péril.

Mr le Bourgmestre, il ne faut pas oublier que les problèmes sociaux, liés dans la plupart des cas à la religion, et à l’idéologie panarabiste, empêchent l'intégration au sein de la société d’accueil, d’autant plus que le fondamentalisme religieux est encouragé et soutenu jusqu'au jour d'aujourd'hui en Europe et à Anvers par les autorités officielles panarabistes fondamentalistes marocaines, qui oeuvrent subtilement et discrètement pour enchaîner nos concitoyens RIFAINS, qui sont aussi vos administrés, au Maroc dans un seul but de servir leurs propres intérêts idéologiques et économiques.

Alors, nous croyons qu'une nouvelle politique d'intégration basée sur les principes de notre identité amazighe laïque et ouverte, loin du fondamentalisme religieux qui détruit notre culture et gangrène notre identité amazighe tolérante, est une voie royale pour sortir du malaise en cours. Comme vous, nous sommes dans l’esprit d’avoir une stabilité de nos concitoyens et les relier avec leur vraie culture et identité et leur espace réel.

Nos sincères salutations


Mouvement 18 Septembre

SIWEL 101550 AVR 15




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu