Les femmes dans la société islamique / une égyptienne se déguise en « homme » pendant 43 ans pour pouvoir travailler et nourrir ses enfants

27/03/2015 - 12:26

(SIWEL) — Sissa Abu Daooh est une égyptienne aujourd’hui âgée de 64 ans. Durant 43 ans, elle a été obligée de se déguiser en homme afin de pouvoir nourrir sa famille après le décès de son mari. Devenue veuve à l’âge de 20 ans, la jeune femme d’alors a dû trouver un moyen de nourrir son enfant dans une société ultraconservatrice et misogyne où il ne fait vraiment pas bon d’être une femme. La seule alternative pour cette jeune femme de 20 ans, c’est de cacher sa féminité et de se déguiser en homme. Sissa se travestit alors en homme et enchaine les métiers manuels sans jamais se faire démasquer par ses collègues ou ses patrons, il y allait de la survie de « la veuve et de l’orpheline ».



Cachée sous la longue tunique traditionnelle noire, la Djellaba, la jeune femme déambule dans les rues de Louxor pour gagner son pain et celui de sa fille : « J’avais coupé mes cheveux. J'ai commencé à porter la galabiya , un turban et des chaussures d'homme pour chercher du travail. C'était dur de trouver un emploi pour une femme", dit-elle au site Al Arabiya.com.

« Confectionneuse de briques » et « cireuse de chaussures » feront partie des nombreux et durs métiers de Sissa. « J’ai privilégié les travaux pénibles à la mendicité pour nourrir ma famille », explique-t-elle.

Le parcours exceptionnel de cette femme-courage n’a pas laissé les nouvelles autorités égyptiennes indifférentes. Le président Abdel Fatah al-Sissi, hostile aux islamistes, a tenu à décorer en personne la vieille femme. Dimanche 22 mars 2015, le président égyptien a décoré Sissa de la médaille de "Mère travailleuse exemplaire". Sissa Abu Daooh a également reçu 50 000 livres égyptiennes (6 000 euros).

Mais, malgré son nouveau statut, la vielle femme continue sa vie de dur labeur et se rend encore, tous les jours, à la gare de Louxor, encore et toujours habillée en homme, même à 64 ans, afin de subvenir aux besoins de sa fille, de ses petits-enfants et de son gendre, devenu invalide après avoir contracté une maladie.

zp,
SIWEL 271226 MARS 15

Source ElArabiya.com




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu