Les expropriés du barrage de Souk Ntleta (Tadmaït) rejettent les offres de l'Etat

31/01/2011 - 14:53

TIZI-OUZOU (SIWEL) — Les citoyens expropriés dans le cadre du projet portant réalisation du barrage de Souk N’tleta, dans la commune de Tadmaït, revendiquent toujours l’actualisation des prix des immeubles à exproprier.


Les expropriés du barrage de Souk Ntleta (Tadmaït) rejettent les offres de l'Etat
Ces expropriés ne baissent pas les bras pour faire valoir leur revendication relative à la réévaluation et l’actualisation des prix des immeubles à exproprier.

Dans une déclaration remise à Siwel, les concernés ont indiqué que dans le cadre de l’expropriation du futur barrage de Souk Tleta « deux instances, les domaines et leurs acolytes n’arrêtent pas de narguer les esprits déjà surchauffés. L'évaluateur refuse de prendre les choses au sérieux et voulait à tout prix nous présenter du réchauffé ».

Ces citoyens regroupés au sein de l’association des expropriés du barrage de Souk Tleta ont révélé que « l’administration a engagé des huissiers de justice afin de procéder à la notification de nos actes de décès (arrêtées de cessibilité) ». Une « attitude » qualifiée de « menace qui poussent à penser qu’il y a en Algérie un état dans un état ».

L’association des expropriés de Tadmaït a estimé que les citoyens concernés « s’opposeront à toute démarches qui porteraient préjudice à leurs intérêts et refuseront les miettes proposées en contrepartie d'héritages ancestraux ».

Ils ont interpellé « tous les partis politique sans distinction » pour accompagner l’association afin « d’éradiquer l’injustice à jamais et combattre les forces du mal ». Par ailleurs, que les concernés ont pris la décision "de ne pas repondre" à la convocation des huissiers de justice pour la remise des notification d’actes de cessibilité.

kab
SIWEL 311508 JAN 11



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu