Les étudiantes marchent à Tizi-Ouzou contre l'insécurité

13/02/2011 - 15:38

TIZI-OUZOU (SIWEL) — Plus de 1 000 filles de la cité universitaire de Tamda dans la wilaya de Tizi-Ouzou ont marché ce matin dimanche contre l’insécurité qui règne dans leur cité.


En moins d'un mois, trois marches contre l'insécurité ont été organisées par les étudiants à Tizi-Ouzou (Photo DR)
En moins d'un mois, trois marches contre l'insécurité ont été organisées par les étudiants à Tizi-Ouzou (Photo DR)
Les manifestantes ont parcouru la rue de M’douha pour ensuite rejoindre le siège de la wilaya où un sit-in a été observé. Selon ces étudiantes, cette action de protestation fait suite à l’introduction hier soir vers 21 h, par effraction de trois individus, probablement des voyous, à l’intérieur de leur cité.

Deux d’entre eux ont été arrêtés par les agents de sécurité alors que le troisième reste en fuite. « La gendarmerie a mis deux heures pour arriver sur les lieux, ce qui est aberrant », a déclaré une étudiante à Siwel.

Les étudiantes de la cité universitaire de Tamda veulent à travers leur action interpeler les autorités de wilaya sur la nécessité d’un poste de police devant leur cité, située dans une zone isolée. Depuis les événements sanglants du printemps noir 2001-2003, un pourrissement de la situation règne sur toute la Kabylie, confrontée à la fois au banditisme qu'à l'insécurité et le terrorisme.

ll
SIWEL 131548 FEV 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu