Les drapeaux irlandais interdits lors de la visite de la reine Elizabeth II à Dublin

24/05/2011 - 01:31

DUBLIN (SIWEL) — Les Irlandais ont été choqués de voir leurs drapeaux confisqués par les Gardai (policiers irlandais) lors de la visite historique effectuée par la reine Elizabeth II en Irlande, du 17 au 20 mai dernier.


Les Gardai jetant le drapeau national irlandais dans un camion poubelle. Crédit Photo : DR
Les Gardai jetant le drapeau national irlandais dans un camion poubelle. Crédit Photo : DR
La journaliste indépendante "Madame K" a été arrêtée à un barrage de police érigé à Dublin lors de la visite de la reine Elizabeth II. L'agent de police lui a intimé l'ordre de lui remettre son drapeau national irlandais « en vertu de l'article 21 de la loi sur l'ordre public, elle ne pouvait avoir de drapeau »

La loi à laquelle l'agent de police faisait référence est l'article 21 du Public Order Act voté en 1994 stipulant que «l'on ne peut aller au-delà de la barrière de sécurité en possession de boissons enivrantes, de contenants jetables de boissons alcoolisées ou de tout produit d'agression susceptible d'être confisqué".

Ce que les badauds n'avaient pas manqué de signaler aux forces de l'ordre en leur indiquant « que le drapeau en question n'était pas lié à une tige pouvant servir d'arme potentielle et que les drapeaux ne peuvent être considérés comme des produits pouvant servir pour agresser ou attaquer »

Du 17 au 20 mai 2011, la reine Elizabeth II était en visite historique en Irlande, visite placée sous le signe de la réconciliation, la première d'un souverain britannique depuis l'indépendance de l'Irlande en 1922.
La dernière visite datait de 1911, effectuée par le roi George V, grand-père d'Elizabeth II.
La reine a déclaré « il est temps de tourner la page, après 8 siècles de conflit. »

Le voyage qu'a fait cette fois la reine est en tant que souveraine étrangère. Un voyage sous haute surveillance : Huit mille policiers et deux mille militaires ont été mobilisés pour les 4 jours de la visite.

Le conflit nord-irlandais avait empêché un tel déplacement jusqu'à la signature d'un accord de paix en 1998. C'est un évènement historique pour les Irlandais et seul le Sinn Fein, parti nationaliste irlandais qui souhaite la réunification, considère que la visite de la reine était prématurée.

CHRONOLOGIE DES EVENEMENTS IRLANDE-GRANDE BRETAGNE : QUELQUES DATES CLÉS

Du 17 au 20 mai 2011 : visite historique en Irlande de la reine Elizabeth II.

2007 : Gouvernement d’union en Irlande du Nord

28 juillet 2005 : L'IRA annonce l'abandon définitif de la lutte armée en Irlande du Nord et démantèle son arsenal

10 avril 1998 : signature de l'accord de Stormont dit du « Vendredi saint » qui met fin à près de trente ans de guerre civile en Irlande du Nord. Il prévoit notamment la création d'un conseil ministériel Nord-Sud chargé de mettre en œuvre des politiques communes dans les domaines concernant les deux parties de l'île. L'accord est approuvé par référendum en Irlande et en Irlande du Nord

1997 : Bertie Ahern, chef du Fianna Fail, devient Premier ministre. Il sera reconduit en 2002 et 2007 suite à la victoire de son parti aux élections législatives.
Mary McAleese est élue présidente de la République. Elle sera réélue en 2004

1981 : Mort de Bobby Sands en Irlande du Nord après 66 jours de grève de la faim. Militant nationaliste nord-irlandais, Bobby Sands est le chef de l'IRA à la prison de Maze, près de Belfast. Mort de neuf autres grévistes de la faim

30 janvier 1972 : « Bloody Sunday », « Le dimanche sanglant » en Irlande du Nord après des émeutes lors d’une manifestation à Londonderry. L'envoi par Londres du premier régiment de parachutistes qui fait treize morts en tirant sur la foule, déclenche une vague de violence incontrôlée. Après ce drame, Londres supprime le Parlement de Belfast et impose l'administration directe de la province nord-irlandaise

1969 : Début des violences en Irlande du Nord contre les discriminations imposées à la minorité catholique. L'IRA (Armée républicaine irlandaise multiplie les actions terroristes auxquelles répondent par la violence les groupes paramilitaires protestants

18 avril 1949 : proclamation de la République d'Irlande. Retrait du Commonwealth

1937 : nouvelle Constitution. L'Etat est rebaptisé Eire (Irlande)

1932 : victoire électorale du Fianna Fail, parti nationaliste d'Eamon De Valera, qui abroge les derniers liens constitutionnels unissant l'Irlande au Royaume-Uni.

1931 : Statut de Westminster qui redéfinit les dominions en tant que nations souveraines au sein du Commonwealth

1922 : Proclamation de l'Etat libre d'Irlande. Guerre civile entre les partisans du traité et les nationalistes radicaux.

1921 : Partition de l'Irlande par le traité anglo-irlandais de Londres. Vingt-six comtés sur trente-deux, à majorité catholique, obtiennent l'indépendance sous la forme d'un dominion. Au nord-est, six comtés de l'Ulster, à majorité protestante, restent britanniques et forment l'Irlande du Nord

1919 : Début de la guerre d'indépendance

1916 : l’insurrection nationaliste est écrasée par l'armée britannique

1911 : visite du roi britannique George V en Irlande

wbw
SIWEL 240131 MAI 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche