Les autorités nettoient la ville de Sidi-Aïch des graffitis autonomistes pour le passage d'un ministre algérien

07/03/2011 - 16:08

SIDI-AÏCH (SIWEL) — Plusieurs fonctionnaires de l'administration locale ont été mobilisés pour effacer toute trace de la revendication autonomiste à Sidi-Aïch, une ville distante de 45 km à l'ouest du chef-lieu de Vgayet.


Les autorités nettoient la ville de Sidi-Aïch des graffitis autonomistes pour le passage d'un ministre algérien
Des ordres ont été donnés tôt dans la matinée d'aujourd'hui pour repeindre les murs des citées et des routes principales de la ville de Sidi-Aïch en prévision de la visite du ministre algérien de la Communication Nacer Mhel a constaté Siwel.

Le maire de la ville d'obédience FLN a veillé en personne à ces opérations de nettoyage. Tous les graffitis qui expriment des idées autonomistes ou même d'opposition au régime ont été effacés.

« Diabolisés médiatiquement par la presse antikabyle, censurés par les organes privés, nos militants n'ont que les graffitis en dehors des actions de rue pour exprimer leur volonté d'une Kabylie autonome », a regretté un cadre du Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie (MAK).

Il a affiché la détermination des militants à remettre en place tous les graffitis effacés par les relais de l'administration. « Nous allons redoubler de graffitis et on ne les effacera qu'une fois notre région accède à son autonomie », a-t-il dit.

ysn
SIWEL 07 1620 MAR 11



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu