Les Kurdes, plus forts que la "coalition internationale", chassent l'Etat islamique de Kobanê

26/01/2015 - 17:07

KOBANÊ (SIWEL) — Les forces combattantes du Kurdistan de Syrie, les YPG/YPJ ont chassé l'Etat Islamique de la ville kurde de Kobanê, assiégée depuis le mois de septembre 2014 par les hordes intégristes. Alors qu’une coalition de 22 pays, dont les plus grandes puissances militaires du monde, peine à venir à bout de cette secte islamo-terroriste surarmée, les petites unités combattantes du Kurdistan de Syrie ont chassé le monstre islamiste.


C'est le vaillant peuple kurde a chassé l'organisation terroriste de l'Etat Islamique et non pas la coalition des plus grandes puissances militaire du monde (PH/DR)
C'est le vaillant peuple kurde a chassé l'organisation terroriste de l'Etat Islamique et non pas la coalition des plus grandes puissances militaire du monde (PH/DR)
Plus de 90% de la ville de Kobanê a été reprise aujourd’hui aux terroristes de l’Etat Islamique après plus 4 mois de lutte inégale mais acharnée. Les Kurdes, forts de leur « réelle » volonté à chasser les terroristes de l’EI de leur territoire, ont réussi là où une coalition de 22 pays a lamentablement échoué, non par faute de moyens mais par faute de volonté. Mais il est, effectivement, difficile de venir à bout d’un ennemi quand celui-ci fait partie de la coalition sensée le combattre.

Depuis le 16 septembre 2014, l'organisation terroriste de l’Etat islamique tente de prendre la ville de Kobanê aux forces du Kurdistan de Syrie. Dans un combat disproportionné, en sous-effectif et mal armés, les forces kurdes ont réussi chassé l’Etat islamique lourdement armé et disposant de renfort régulier qui traversent, comme dans une passoire, la frontière turque pour venir achever Kobanê.

Avec plus de 1600 victimes kurdes, les kurdes auront payé le prix fort pour la vie et la liberté ! Ils contrôlent désormais plus de 90% de la ville. Les terroristes de l’Etat islamique se seraient repliés dans les alentours de Kobanê, peut-être dans l’attente de l’arrivée de ces renforts qui traversent si facilement la frontière turque.

Erdogan, qui a le culot de qualifier les kurdes de terroristes constitue un « allié » de poids pour les plus grands terroristes de l’Histoire moderne, mais c’est la Turquie, avec ses acolytes de l’Arabie saoudite et du Qatar, qui, « officiellement » luttent contre le terrorisme.
avec agences,

zp,
SIWEL 261707 JAN 15




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu