Les Kurdes cherchent l'autonomie dans une Syrie démocratique

17/08/2012 - 11:38

ERBIL (SIWEL) — Les dirigeants kurdes affirment qu'ils contrôlent désormais environ 50% de leur territoire historique, et d'avertir qu'ils prendront les armes contre le régime si ce dernier tente de revenir. Ils disent qu'ils veulent l'autonomie dans une Syrie démocratique.


Alors que les combats s'intensifient à Damas et Alep entre les fidèles de Bachar el-Assad et les révolutionnaires de l'opposition syrienne, l'armée régulière a abandonné le contrôle de plusieurs villes kurdes dans le but de se concentrer sur les rebelles luttant au nord-ouest.

Peuple sans État, les quelque 30 millions de Kurdes vivent à cheval entre l'Irak (5,6 millions), l'Iran (8,4 millions), la Syrie (1,9 million) et la Turquie (15 millions).

Ils furent les grands perdants du découpage de l'après-Première Guerre mondiale. Non arabes, ces Indo-Européens espéraient obtenir leur part du démentélement de l'Empire ottoman. Mais le Congrès de Lausanne (1923), les en a privés.

Depuis, ils se battent dans chacun des pays hôtes pour la préservation de leur langue et de leur culture, sans renoncer au rêve d'obtenir un jour leur propre État.

wbw
SIWEL 171138 AOU 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu