Les Amazighs de Libye ne se laissent pas duper par les ruses du Congrès. Ils optent pour la poursuite du boycott de la Constituante

14/04/2014 - 16:23

BAKAW (SIWEL) — Les Amazighs de Libye ont réitéré, samedi, la poursuite du boycott des élections de la Commission constituante malgré l'amendement opéré par le Congrès général national (CGN, Parlement) introduisant le mécanisme de consensus dans la rédaction de la Constitution, réclamé par le haut Conseil des Amazighs de Libye, mais finalement considéré par ces derniers comme étant insuffisant au regard de l’hostilité manifeste des courants arabo-islamique de Libye envers les amazighs. En effet, dans un communiqué rendu public, samedi, à l'issue de la rencontre ayant réunis les dignitaires et responsables amazigh ainsi que plusieurs organisations de la société civile amazighe dans la ville de Kabaw, les Amazighs, plus que jamais méfiants vis-à-vis du Congrès libyen ont souligné leur refus de participer aux élections de la constituante tant que leurs droits ne seront pas totalement garantis.


face au louvoiement des islamistes et des panarabistes du Congrès libyen, les amazighs ont radicalisé leurs positions et se réservent désormais le droit d’évoluer vers une solution d’autodétermination( PH/DR)
face au louvoiement des islamistes et des panarabistes du Congrès libyen, les amazighs ont radicalisé leurs positions et se réservent désormais le droit d’évoluer vers une solution d’autodétermination( PH/DR)
Dans leur communiqué, les Amazighs ont signifié que les mécanismes de vote relatifs à la rédaction constitutionnelle et les amendements introduits par le Congrès ne satisfont pas les revendications des Amazighs et ne leur permet en aucun d’exercer pleinement leurs droits politiques, culturels, linguistiques et identitaires.

Ils estiment que les amendements proposés sont vagues et ne mentionnent pas clairement le consensus sur les sujets ayant trait aux droits des amazighs comme la langue, le drapeau et la forme de l'Etat.

Pour rappel, les Amazighs de Libye avaient déjà boycotté le scrutin du 20 février dernier pour protester contre l'absence de mécanismes leur permettant d'inscrire dans la future Constitution leurs droits culturels.

Malgré cela, le Congrès national général (CNG, la plus haute autorité législative et politique en Libye) avait décidé le 23 mars dernier d’organiser des élections pour la Constituante dans les circonscriptions qui n'ont pas participé au scrutin du 20 et du 26 février dernier et ce afin de permettre aux amazighs d'élire leurs représentants.

En d’autres termes, si les amazighs boycottent, le Congrès libyen qui tient absolument à avoir ce vote amazigh sans pour autant lui reconnaître la légitimité institutionnelle dans son propre pays, tente toute de même de faire voter amazighs en leur mettant sous le nez des leurres (tels que les amendements sur le consensus) et en leur accordants une « extension des délais » jusqu’à ce qu’ils votent…

Or sur les 60 sièges de la Commission constituante chargée de rédiger la future Constitution de la Libye, seuls 47 sièges ont été remportés à l’issue des élections du 20 et du 26 février auxquelles les Amazighs et les Toubous n’ont pas participé mais aussi la Cyrénaïque qui a déclaré son autonomie et qui ne reconnait pas le Congrès libyen.

Après 40 années d’une dictature raciste et d’apartheid que leur a fait subir Kadhafi, les Amazighs de Libye ne sont plus du tout prêts à céder sur le plus petit détail de leurs droits légitimes.

Ils avaient déclaré à plusieurs ne « Nous ne sommes pas de nouveaux migrants sur cette terre pour demander à ce que la langue naturelle et historique de cette partie de Tamazgha dispose pleinement du droit d’exister sur sa propre terre ».

Par ailleurs, face au louvoiement des islamistes et des panarabistes du Congrès libyen, les amazighs ont radicalisé leurs positions et se réservent désormais le droit d’évoluer vers une solution d’autodétermination.




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu