Les Aârchs exigent la libération du syndicaliste Ahmed Badaoui

17/01/2011 - 15:36

KABYLIE (SIWEL) - Des anciens délégués de la Coordination des Aârchs, daïras et communes (CADC) ont appelé lundi à la libération de tous les manifestants des dernières émeutes qui ont embrasé l'Algérie ainsi que celle du syndicaliste Ahmed Badaoui.


Belaïd Abrika délégué de la CADC
Belaïd Abrika délégué de la CADC
Dans un communiqué parvenu à SIWEL, la CADC a indiqué qu'"au moment, où la société civile et la classe politique s’attendaient à une prise en charge de cette énième crise, à travers des réponses politiques d’ouverture et de reprise du processus démocratique, le régime en place agonisant continue d’imposer sa politique de la terre brûlée, en maintenant des centaines de manifestants en prison".

Plus grave encore, souligne les Aârchs, "les tenants du régime affolé, font recours à des procédés farfelu révolu, après avoir interpellé pendant 3 jours le vaillant résistant Hamid Ferhi, c’est autour de Ahmed Badaoui militant invétéré des droits syndicaux et des libertés d’être arrêté le samedi soir pour l’étrange chef d’inculpation "de tentative de renversement de l’Etat et du régime".

Tout en exigeant la libération "inconditionnelle" des citoyens arrêtés et la mise en liberté immédiate de Ahmed Badaoui, la CADC a estimé que la prise de conscience d’un véritablement changement pour l’instauration d’une république démocratique et sociale fait consensus et unanimité chez les Algériens.

Le syndicaliste Ahmed Badaoui, a entamé une grève de la faim malgré son état de santé très fragile afin d'exiger sa libération.

SIWEL 171536 JAN 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche