Législatives : « la fraude électorale est déjà lancée » (Ahmed Djedaï)

07/04/2012 - 17:15

TIZI-OUZOU (SIWEL) — L’ex numéro 2 du Front des forces socialiste (FFS) Ahmed Djedaï a affirmé samedi, que la fraude électorale est déjà lancée.


Législatives : « la fraude électorale est déjà lancée » (Ahmed Djedaï)
Invité de l’émission radiophonique Tizi-forum, Ahmed Djedai a estimé que g[ la fraude est déjà lancée et c’est pourquoi [nous] avons demandé le lancement d’un bulletin unique, seule façon de diminuer le taux de fraude ]g.

M. Djedaï n'écarte pas cependant un retrait du FFS de la course aux législatives « si la situation l’impose », accusant le pouvoir de volonté de « fragmenter la scène politique afin de mieux régner ».

La participation du FFS aux prochaines législative est motivée selon l’orateur par cette « volonté de porter la voix des sans voix ».

« Nous sommes ni des relais et ni des ralliés et ni moins des sous-traitants du pouvoir, à l’exemple du PT avec lequel nous ne ferons jamais alliance comme on essaye de faire croire », a-t-il précisé.

Il a évoqué dans son intervention la situation socio-économique et politique du pays et la situation au sein du FFS, indiquant que « ceux qui parlent d’un quota promis aux FFS veulent démoraliser le parti ».

L’invité de Tizi-forum a développé dans son intervention les grandes lignes du programme du FFS pour les prochaines législatives, un parti qui sera représenté dans 42 wilayas avec quatre femmes en tête de liste.

Ahmed Djedaï a par ailleurs dénoncé la prise d’otage des six diplomates algériens, appelant à la vigilance lors des prochaines élections où, selon lui, « des groupes veulent créer des troubles afin de disqualifier les élections ».

tt
SIWEL 071735 AVR 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche