Législatives algériennes : 208 sièges pour le FLN, 68 pour le RND, 7 de plus pour le FFS

25/05/2012 - 16:20

ALGER (SIWEL) — Le Conseil constitutionnel algérien, seule institution à valider les élections, a rendu public le nombre de sièges obtenus par les différents partis qui avaient participés aux élections.


Assemblée populaire algérienne (parlement) PH/DR
Assemblée populaire algérienne (parlement) PH/DR
Selon un communiqué émis par le Conseil constitutionnel après étude des recours relatifs aux résultats des élections législatives du 10 mai, le parti du FLN n’a eu, finalement que 208 sièges au Parlement. L’ex-parti unique en avait obtenu 221, avant la validation des résultats par cette instance.

Le RND, parti du Premier ministre, Ahmed Ouyahia en a perdu 3, pour se retrouver avec 68 sièges. Les islamistes de l’Alliance de l’Algérie verte obtiennent désormais 50 sièges au lieu de 47.

Pour le Front des forces socialistes (FFS), son nombre de sièges est revu à la hausse, ainsi, le parti de Hocine Ait Ahmed est accrédité de 27 sièges. Le PT, parti de l’extrême gauche, connu pour être proche du pouvoir a eu 7 nouveaux sièges. Il en compte désormais 26.

Le Mouvement populaire algérien (ex-UDR) d’Amara Benyounes passe à un siège de plus, soit 7 au total.

Le communiqué du Conseil constitutionnel a informé que « seuls 13 recours sur les 167 présentés ont été examinés ». Les autres ont été jugés « non fondés et non argumentés ».

Pour rappel, pour constituer un groupe parlementaire, chaque parti est tenu de rempoter au-delà de 20 sièges.
La 7e législature entamera, demain, samedi, ses travaux, avec pas moins d’une semaine de retard. Selon la Constitution, la nouvelle APN entamera ses fonctions 10 jours après les élections, avec, comme prime, la démission du gouvernement

aai
SIWEL 2511620 MAI 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche