Le vice-président du MAK-France dénonce un complot contre Ferhat Mehenni

04/04/2011 - 17:49

PARIS (SIWEL) — Le vice-président du MAK-France Abdenour Aouchiche a accusé lundi 4 avril les 5 démissionnaires de cette structure de vouloir comploter contre le président du Gouvernement provisoire kabyle Ferhat Mehenni, les qualifiant de « partisans de la trahison » tout en réitérant son soutien à M. Mehenni.


Abdenour Aouchiche, Vice-Président du MAK-France, le 27 février 2011 (PH / SIWEL)
Abdenour Aouchiche, Vice-Président du MAK-France, le 27 février 2011 (PH / SIWEL)
« La mise sur pied, le 1er juin 2010 du Gouvernement Provisoire Kabyle à Paris, a pris de court le pouvoir algérien. Depuis, il a échafaudé un certain nombre d’opérations de déstabilisation dont le plus osé fut le piège tendu en janvier dernier au président de l’Anavad en Tunisie. Ayant échoué dans sa tentative, un autre scénario, entamé depuis octobre 2010 consistait en la prise de contrôle du MAK-France par des éléments qui lui sont acquis dans le but de désavouer le Gouvernement Provisoire de l’intérieur. Un travail de sape fut accompli. Il devait accompagner au besoin l’assassinat du leader autonomiste kabyle en neutralisant toute protestation interne. La mise en échec des deux scénarii a amené la tête de pont de ces traitres à se mettre à découvert en essayant de salir le président du GPK par des allégations mensongères et éhontées. », a-t-il affirmé dans une déclaration remise à Siwel.

M. Aouchiche a ajouté que « le MAK-France qui devait condamner cette scandaleuse sortie traine la patte ».

Il a indiqué que les 5 démissionnaires dont la présidente Djamila Amgoud « mis en minorité au sein du Conseil d’Administration, ces partisans de la trahison n’ont pas eu d’autre choix que de démissionner ce 3 avril. Rappelons que s’ils sont le tiers du CA, (5/15) c’était par esprit de composition et de stabilité qui anime la majorité des militants, des cadres et auquel tient par dessus tout, le Président du Gouvernement Kabyle, indique le vice-président du MAK-France qui précise que ce complot a lamentablement échoué.
 »

« Le MAK-France réaffirme son soutien au Président de l’Anavad et continue sa mission historique. Ce ne sont pas des complots comme celui-là qui dérailleront le train de l'avenir de la Kabylie », conclut Abdenour Aouchiche.

Le Conseil d'administration du MAK-France a été élu lors d'une assemblée générale du MAK-France qui s'est tenue le dimanche 27 février à la Bourse de travail de Saint-Denis en région parisienne.

ysn
SIWEL 041700 AVR 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu