Le sort du poète amazigh libyen Rabia Cherir inconnu

30/04/2011 - 02:33

BENGHAZI (SIWEL) — La détention du poète amazigh, et directeur du Cercle culturel de la ville de Zaouia, Rabia Cherir, continue à susciter des réactions dans les milieux culturels.


Les images diffusées par la télévision officielle libyenne, jeudi 28 avril, montrant des sbires de Kadhafi entrain de torturer le poète rebelle, ont fait scandale.

Arrêté pour son activisme en faveur de la révolution, le poète est toujours détenu dans un endroit inconnu. En dehors d’un cercle restreint de journalistes égyptiens, la mobilisation pour sa libération reste très timides, observent aujourd’hui les amis du poète. Ils font appel aux organismes internationaux de défense des droits de l’homme pour intervenir et faire pression sur le régime de Tripoli.

sda
SIWEL 300245 AVR 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu