Le siège de la daïra fermé par les villageois d'Imazgharène

14/08/2011 - 17:30

DRAA El-MIZAN (SIWEL) — Des centaines de personnes venues d'Imazgharène de la commune de Frikat, sont venues, tôt dans la matinée dimanche, pour reprendre leur mouvement à savoir fermer la daïra, a constaté Siwel sur place.


Le siège de la daïra fermé par les villageois d'Imazgharène
Ce qu'il y a lieu de souligner est que ces contestataires sont déterminés à aller jusqu'au bout. "Pas marche arrière!", ont-ils écrit sur une banderole accrochée devant le portail de la daïra de Draâ El-Mizan.

Ces habitants ne veulent plus entendre de leur déplacement jusqu'à la wilaya pour rencontrer les directeurs de l'exécutif. C'est la même chanson qu'on nous chante encore aujourd'hui. Nous rejetons cette offre d'aller à la wilaya. Ils n'ont qu'à venir discuter avec nous, a lancé un protestataire. Les membres du comité ont affirmé qu'ils n'ont plus confiance car toutes les promesses données après des journées de protestation entamée depuis août 2010 n'ont pas été tenues.

Ce groupe de villages qui représente les deux tiers de la population de Frikat est privée d'eau depuis deux mois. Ils revendiquent l'amélioration de leurs conditions de vie.

Abondant dans le même sens, l'APW de Tizi-Ouzou s'est exprimée à ce sujet notamment l'alimentation en eau potable irrégulière dans les quatre coins de la wilaya, et ce malgré le raccordement des villages à deux importants barrages à savoir Taksebt (Tizi-Ouzou) et Koudiat Acerdoune (Bouira).

ag
SIWEL 141745 AOUT 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu