Le renouvellement de l'Association écologique « La main verte » fait l'objet de dénonciation

04/12/2011 - 09:00

SOUK EL TENINE ( SIWEL) — La Main verte, cette association disparue du paysage associatif depuis plus de 5 ans est ramenée à l'actualité suite à sa demande de renouvellement que les membres fondateurs qualifient d'illégale.


Logo de l'association "La Main verte"
Logo de l'association "La Main verte"
Des membres fondateurs évoquent en effet « des réunions secrètes sans aucun affichage public préalable ». Ils dénoncent ce qu'ils appellent « une machination » mise en scène par d'anciens membres de bureau qui n'ont pas respecté les statuts de l' association. Un des membres fondateurs confiera à Siwel, « ce renouvellement est illégal, il se fait sans lecture des bilans moral, financier et l'ensemble des anciens membres de bureau n'a pas été convié à cette réunion de renouvellement ».

Le 2 décembre, une réunion s'est tenue regroupant membres fondateurs et anciens membres de bureau pour signer une pétition et saisir les autorités compétentes en matière de renouvellement d' associations a appris Siwel. L'un des membres fondateurs nous confiera que « la DRAG (Direction de la réglementation et des affaires générales) est aujourd'hui exigeante concernant la création et le renouvellement des associations. Compte tenu de ces exigences, les autorités devraient considérer la demande de renouvellement, nulle et non avenue puisqu'elle celle-ci ne se fait pas dans le respect de la loi ».

« La Main verte » est une association écologique de la Daira de Souk El Tenine, créée en 2001, elle s'était fait connaître par ses combats écologiques dans la région. Notamment contre l'exploitation d'une carrière d'agrégat à Melbou (Bouhiane) ou encore contre l'installation d'une station d'enrobés à chaud ou encore contre l'extraction abusive du tout venant par une grande entreprise, et bien d'autres actions, toutes à visée écologique et éducative. 

Plusieurs habitants de la région rencontrés ce matin attestent du travail réalisé par cette association et font remarqué que son ex président Monsieur Tarik Derguini est celui qui a sans doute le plus marqué l'association par son engagement mais que l'association n'a plus fait parler d'elle depuis le départ de son ex président. L'un d'eux nous confiera « ce renouvellement fait en dehors du cadre prévu par la loi ressemble fort à un coup fourré, je me demande ce que cache cet acharnement à vouloir renouveler cette association dissoute de fait depuis 5 ans alors qu'il est toujours possible d'initier une création d'association ou encore de se conformer à la loi en invitant toutes les personnes concernées à une réunion pour envisager un éventuel renouvellement ».

Contacté par Siwel l'un des membres qui a participé au renouvellement n'a toujours pas répondu.

cc
SIWEL 04 0920 DEC 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche