Le président du MAK salue chaleureusement le peuple kabyle

03/05/2016 - 16:54

KABYLIE (SIWEL) —Dans une déclaration rendue publique, le président du MAK, Bouaziz Ait-Chebib a tenu à saluer la formidable mobilisation du peuplekabyle en faveur de sa propre liberté.

Siwel publie ci-après l'intégralité de la déclaration


Tizi-Ouzou, 20 avril 2016
Tizi-Ouzou, 20 avril 2016
Le président du MAK salue chaleureusement le peuple kabyle

Le 20 avril 2016, à l’occasion de la double commémoration du printemps de 1980 et du Printemps Noir de 2001, la Kabylie a très clairement exprimé son adhésion au MAK.

Je tiens à saluer le peuple kabyle pour cette victoire de la vérité sur le mensonge, du courage sur la lâcheté, de la détermination sur la répression, de la kabylité (Taqvaylit) sur la dépersonnalisation. Le seul artisan de ce triomphe qui augure des lendemains de liberté et de dignité enfin retrouvées, c’est le peuple kabyle dans sa totalité.

De génération en génération, le peuple kabyle n’a jamais cessé de lutter pour sa liberté, pour sa dignité ; de la génération des années 50, à celle de la démocratisation des années 1980 jusqu’à celle de l’émancipation, celle qui s’est mobilisée ce 20 avril 2016, le peuple kabyle a cherché sa voie, traçant ainsi peu à peu la voie vers sa propre libération.

Ce 20 avril, c’est en mobilisant toutes générations confondues que le peuple kabyle a choisi d’aller dans le sens de sa libération en plébiscitant le MAK et le GPK. Il l’a exprimé haut et fort, arborant fièrement l’emblème de la Nation Kabyle.

Cette formidable mobilisation à Vgayet, Tuvirett, Tizi-Wezzu, Boumerdes est le résultat du travail quotidien des militantes et des militants qui ont courageusement relevé tous les défis. Armés de la seule force de leurs convictions, ils mènent un combat juste, loyal et civilisé face à un régime colonial, hypocrite et barbare. Je tiens à les féliciter pour leur courage et leur détermination.

La jeunesse, et avec elle la communauté estudiantine en force, a confirmé une fois de plus qu’elle est la digne héritière de Ali Laimeche, de Kamel Amzal, de Katya Benguana et de tant d’autres ... Je félicite à cet effet les Conseils universitaires du MAK qui ont fait un travail formidable. Mes remerciements particuliers vont aux étudiants de Tuvirett et de Boumerdès qui ont confirmé la kabylité de ces deux départements que le régime colonial veut absolument extirper de la Kabylie.

Les artistes kabyles ont répondu à l’appel de leur patrie : la Kabylie.
Said Kessas, Oulahlou, Amer colombo et tant d’autres artistes ont honoré la mémoire de Slimane Azem, Farid Ali, Matoub Lounes … en étant avec leur peuple qui lutte pour accéder à son droit à l’autodétermination.

Je tiens également à féliciter la diaspora qui, de son côté aussi, a été au RDV avec l’histoire, répondant présent à l’appel de la Kabylie enfin en marche vers sa liberté ….

Les succès du 20 avril font trembler le régime algérien qui tente de freiner la dynamique du MAK par le recourt à la diffamation, à la répression …, mais rien ni personne ne peut arrêter un peuple déterminé à se libérer d’un joug colonial qui l’opprime et l’assassine.

Personne ne peut contraindre un peuple à accepter sa propre mort quand il est déterminé à vivre et à rester ce qu’il a toujours été : un peuple libre. Et c’est ce message que le peuple kabyle a envoyé au régime colonial d’Alger. Drapé dans le festival des couleurs de la nation Kabyle, le peuple kabyle s’est autodéterminé, il s’est clairement exprimé pour son émancipation en tant que Peuple et en tant que Nation.

Au bonheur d’être enfin sur le chemin de la liberté, je voudrais associer tous les peuples qui nous ont apporté leur soutien et leur solidarité, je tiens, en mon nom et au nom du MAK à leur exprimer mes plus chaleureux remerciements et ma profonde solidarité.

J’apporte également mon soutien et ma solidarité à Axxam n Tmusni, la première école kabyle laïque, moderne et ouverte sur le monde, qui vient d’être fermée par les autorités coloniales de Tizi-Ouzou qui ne tolèrent aucune échappatoire à sa politique de dépersonnalisation de la Kabylie. J’apporte également mon soutien et ma solidarité aux créateurs de l’école Axxam n Tmusni, M. et Mme Amrioui, victimes de l’injustice algérienne.

Le peuple kabyle ne peut plus être gouverné par un régime colonial, après maints sacrifies, il a désormais compris qu’il ne pouvait y avoir d’avenir possible avec l’Algérie arabo-islamique. Par son désir d’émancipation clairement exprimé ce printemps 2016, la Kabylie a prouvé sa lucidité et sa maturité politique, démontrant que les kabyles sont un peuple et que la Kabylie est une nation.

Le peuple kabyle a donné une leçon magistrale à l’Algérie coloniale en faisant preuve d’une maturité politique qui dépasse de très loin les décideurs algériens, en refusant notamment de se laisser entraîner dans la violence, seul domaine où Bouteflika et ses parrains militaires excellent.

Nous opposons à la terreur des armes la force de nos convictions. Notre combat est juste et pacifique et finira sans le moindre doute par triompher.


Vive le peuple kabyle
Gloire à nos héros

Bouaziz Ait-Chebib,
Président du MAK,
Kabylie, le 28 avril 2016


SIWEL 031654 MAI 16




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu