Le président du CNT libyen accuse les Amazighs d'« intelligence avec l'étranger »

30/11/2011 - 14:50

PARIS (SIWEL) — Le président du Conseil national libyen Mustapha Abdeljalil, a accusé mardi dans un entretien téléphonique avec une chaine libyenne les Amazighs de son pays d'« intelligence avec l'extérieur ».


Combattant amazigh du Nefoussa (PHOTO: DR)
Combattant amazigh du Nefoussa (PHOTO: DR)
Traitant les revendications amazighes de « régionalisme » et de «  sectarisme », Mustapha Abdeljalil a affirmé que « les mouvements de contestation des Amazighs en Libye sont provoqués et obéissent à un agenda politique extérieur ».

Selon lui, les Amazighs ne sont pas marginalisés par les nouvelles autorités dans ce pays. « La présidence du pouvoir juridique à travers la Cour suprême est confiée à un Amazigh. Ils jouissent d'une place au sein des nouvelles autorités libyennes et des postes secondaires au sein de l'exécutif leurs sont confiés », a-t-il dit.

Il a rappelé que « ces gens-là (les Amazighs Ndlr) n'ont jamais contesté les composantes des gouvernements que plaçait l'ancien dictateur Mouammar Kadhafi ».

M. Abdeljalil a indiqué que le CNT « accepte ces exceptions et ces contestations » mais que les manifestations pour des raisons identitaires au moment actuel « ne sont pas prioritaires ».

uz
SIWEL 301455 NOV 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu