Le président de la CNISEL a bénéficié d’un terrain à la capitale

05/06/2012 - 11:18

ALGER (SIWEL) — Mohamed Seddiki, président de la Commission nationale indépendante de surveillance des élections législatives (CNISEL), aurait bénéficié d’un terrain à Alger.


Mohamed Seddiki, président de la CNISEL
Mohamed Seddiki, président de la CNISEL
L’information a été confirmée, hier, par des cadres du ministère algérien de l'Intérieur, à des journalistes. Selon ces cadres, Mohamed Seddiki, enseignant à la retraite, avait formulé sa demande de terrain, avant sa désignation à la tête de la CNISEL. Ils ont ajouté que depuis sa nomination à la tête de la Commission, le ministère de l’Intérieur avait « travaillé avec lui », sur des dossiers liés au scrutin législatif du 10 mai.

Questionné sur le rapport de la Commission qui ne fait aucune illusion à la fraude pourtant dénoncée par presque tous les partis, hormis, le FFS de Hocine Ait Ahmed, le FLN, le RND et le MPA d’Amara Benyounès, ces cadres ont précisé que « Mohamed Seddiki savait que son rôle sera d’un grand apport pour le pouvoir ». « Il a utilisé son poste de président pour faire voter un rapport qui épargnera Bouteflika des attaques frontales en échange d’un terrain à Alger », ont-ils ajouté.

Ces mêmes cadres, qui ont préféré garder l’anonymat de peur de représailles, ont indiqué que, « le pouvoir algérien a tous les moyens pour corrompre ses vis-à-vis ».
Pour rappel, Mohamed Seddiki est représentant du parti AHD 54 de Ali Fawzi Rebaïne.

aai
SIWEL 111805 JUIN 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu