SIWEL | Agence kabyle d'information

Le président de l'Anavad condamne l'assassinat d'un journaliste kabyle par le régime algérien

12/12/2016 - 14:10

EXIL (SIWEL) — Dans un communiqué transmis à Siwel par la présidence du Gouvernement provisoire kabyle en exil (Anavad), le président Ferhat Mehenni condamne l'assassinat dans les geôles algériennes du journaliste kabyle Mohamed Tamalt, âgé de 42 ans, que le pouvoir colonialiste algérien veut maquiller en mort "naturelle". Ci-après le communiqué dans son intégralité :


Le journaliste Mohamed Tamalt mort à 42 ans dans une prison algérienne le 11/12/2016 (PH/Liberté)
Le journaliste Mohamed Tamalt mort à 42 ans dans une prison algérienne le 11/12/2016 (PH/Liberté)
Un journaliste kabyle, Mohamed Tamalt, purgeant une peine de deux ans pour "offense au président de la république" est mort dans des circonstances troubles à la prison de Koléa (ouest d'Alger), au lendemain de la célébration de la Journée internationale des droits de l'Homme, le 10 décembre, une journée qui s’est distinguée en Kabylie par une vague d’arrestations dans les rangs des souverainistes kabyles.

Tout porte à croire qu'il a été assassiné, ses avocats ayant déposé plainte, en octobre dernier, contre le directeur de la prison de Koléa, suite au constat, par le frère de Mohamed Tamalt, de blessures sur la tête du détenu, suite à quoi il était tombé dans le coma. C'est là, un énième crime sur la conscience des hommes qui gouvernent l'Algérie.

Le président de l'Anavad condamne autant l'emprisonnement du journaliste, le refus d'accéder à sa demande de libération suite à sa grève de la faim de plus de trois mois, et le plus grave, cet assassinat que le pouvoir colonialiste algérien veut maquiller en mort "naturelle".

Il appelle Reporters Sans Frontières et les organisations internationales chargées de la défense de la liberté de la presse et des droits humains à condamner ce cet assassinat et à mettre au ban de la communauté internationale la mafia au pouvoir à Alger.

M. Ferhat Mehenni présente ses condoléances à la famille Tamalt d'At Amran (exèBeni Amrane, Bumerdes) et l'assure en cette pénible circonstance de sa solidarité.

SIWEL 121410 DEC 16



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu