Le pouvoir algérien interdit à Oulahlou d'entonner "Pouvoir assassin"

27/05/2014 - 13:24

HURA- WIZGAN (SIWEL) — Pour ne pas froisser les relais du pouvoir arabo-islamiste algérien en Kabylie, les organisateurs de la fête du burnous (Avarnus) au village de Hura, Σarc des At Yejjar, ont du faire renoncer au chanteur kabyle engagé Oulahlou de chanter son célèbre tube "Pouvoir assassin"


Le pouvoir algérien interdit à Oulahlou d'entonner "Pouvoir assassin"
Le cumulard Ould Ali el Hadi, directeur de la Culture à la Wilaya de Tizi-Ouzou, directeur de la maison de la culture Mouloud Mammeri et directeur de campagne de Bouteflika 2009 et 2014, le président de l'APW Hocine Haroun, ainsi que d'autres personnalités algériennes qui excellent dans l'art de la récupération étaient présentes à cette première édition du festival du burnous kabyle qui s’est déroulée du 23 au 25 mai,

D'autres villages voisins de Hura, que ce soit à Wizgan ou à Illulen Umalu, organisent eux aussi chacun sa fête, selon leur spécialité, ainsi le village Ihemziyen organise depuis 2010 la fête de la robe kabyle, Lemsella organise depuis 2007 la fête de la figue, le village de Sahel celle de la figue de barbarie depuis 2012, la plante médicinale à Mzeggen depuis 2012, et l'abeille et le miel à Ahriq depuis 2013.

En Kabylie, les associations culturelles et sportives ainsi que les comités de village sont "tenus" par le système clientéliste algérien, en les menaçant de leur couper les lignes budgétaires débloquées si le programme de toute initiative ne leur sied pas.
En moyenne, l'APW "distribue" jusqu'à 100 millions de centimes à chaque festivité organisée.

yani/wbw
SIWEL 271324 MAI 14




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu