Le poète Mohammed Benhanafi inhumé aujourd'hui à Ath Ouacif

05/03/2012 - 19:32

ATH OUACIF (SIWEL) — Le poète et animateur à la radio algérienne chaine II Mohamed Benhanafi décédé avant-hier à l’âge de 85 ans a été inhumé cette après midi à Sidi Athmane dans la daïra de Ouacif en présence d’une foule nombreuse.


Photo Tilelli-Siwel
Photo Tilelli-Siwel
Ils étaient des milliers de fans, d’auditeurs et d’artistes qui ont pris part à ce douloureux rendez-vous. Kamel Hammadi, ami du regretté Benhannafi parle de ce poète modeste jusqu’à sa mort : « Benhannafi a choisi une vie modeste à l’ombre des projecteurs officiels. Un grand poète. Son œuvre colossale mérite d’être sauvegardée pour les futures générations ».

Étaient présent à l'enterrement, le wali de Tizi-Ouzou et des figures connues de la chanson kabyle notamment Ait Menguellet, Kheloui Lounes, Ouazib Mohand Ameziane, Rabah Oufarhat, Farid Faragui et Hacen Ahres.

De son vrai nom Ait Tahar Mohamed, Benhannafi est né le 07 février 1927 au village Sidi Athmane dans la localité d'Ath Ouacif. « Il n’aime pas parler de lui, car modeste il est né, modeste il a vécu et modeste il est enterré », témoigne un villageois.

Ses début dans la radio chaine II étaient avec Mohammed Hilmi et Ahmed Imane. Il avait animé à ses débuts une émission de poésie intitulée la nouvelle plume « Leqlam ajdid » et une autre pour enfants « tibḥirin d ijeǧǧigen d waman isemmaḍen, I sfraḥen arrac imectuḥen ». Après ces deux émissions, Benhannafi a fait des émissions comme « Icennayen uzekka », où sont passés Malika Domrane, Matoub Lounes, Djamel Ferahi, Ait Djoudi Said, Dalil Amar…

Depuis 2001, il animait une émission théâtrale radiophonique « ɣef iri lkanun ».

tt
SIWEL 051930 MAR 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche