Le peuple de l'Azawad rejette les négociations d'Alger/ " L'Azawad n'appartient ni à la France, ni à L'Algérie"

28/02/2015 - 23:02

KIDAL (SIWEL) — La proposition d'accord faite à Alger porte bien la griffe machiavélique de l'Algérie et de la France tant il ne répond,ni dans la forme,ni dans le fond, à aucune des profondes aspirations du peuple de l'Azawad. Ce dernier ne s'y est d'ailleurs pas trompé. Des manifestations populaires ont eu lieu aujourd'hui à Kidal (mais aussi à Ber et Ménaka entre autre) pour dénoncer cette proposition de la honte et la rejeter avec force, exigeant" le retour immédiat et sans conditions de la commission de négociations". Les femmes qui ont occupé le terrain de la contestation pacifique dans l'Azawad depuis près de 3 ans maintenant ont même déclaré que désormais " Nous ne sommes plus dans l'optique de chercher une fédération, nous portons connaissance à l'opinion publique et internationale que nous revenons à notre position initiale de l'indépendance". Par ailleurs les chefs de villages, de fractions, leaders religieux leaders d’opinions, et cadres de l’Azawad ont fait une déclaration suivie d'une pétition dans la région de Tinbuktu (Tombouctou).


Aujourd'hui 28 février, il y a eu une manifestation populaire à Kidal pour rejeter le document proposé par la méditation à Alger dans le conflit Azawado-Malien sensé être paraphé demain à Alger.

Mais le peuple de l'Azawad ne l'entend ps de cette oreille. En effet, des représentants de toutes les couches sociales azawadiennes se sont fermement manifestées pour lancer un appel aux représentants de l'Azawad qui sont en ce moment même à Alger : « Nous lançons un message à nos représentant qui sont à Alger pour leurs dire que tout document signé qui ne mentionne pas la fédération est nul et non avenu !  » dit un des représentant de la jeunesse.

Les femmes azawadiennes qui ont maintenus la flamme de la liberté depuis près de 3 ans maintenant ont allées encore plus loin en disant réfuter désormais même le principe de la fédération. Ainsi s'est la représentante des de l'Azawad : « Nous ne sommes plus dans l'optique de chercher une fédération, nous portons à l'opinion publique et internationale que nous revenons à notre position initiale de l'indépendance  »

« L'azawad n'appartient ni à la France, ni à L'Algérie pour l'annexer », affirment les manifestants . La manifestation est d'ailleurs reconduite pour demain.


Le texte proposé par la médiation a été brûlé à côté de l'arbre « de la Liberté »(PH/DR)
Le texte proposé par la médiation a été brûlé à côté de l'arbre « de la Liberté »(PH/DR)
D'un autre coté , le président du conseil révolutionnaire du MNLA, Attayoub Ag Bettaye, a diffusé l message suivant :

« Ce message est destiné à tous les azawadiens de l'intérieur comme à l'extérieur.
les mots d'ordre:

1- le peuple de L'Azawad réclame le retour immédiat et sans conditions de la commission de négociations avant toute signature ou paraphe d'accord.

2- le peuple de l'Azawad demande aux mouvements le retour à la revendication de l'indépendance de l'Azawad;

3- le peuple de l'Azawad condamne fermement la position de la médiation internationale notamment et l’Algérie à l'encontre de ses aspirations.
Président du conseil révolutionnaire Attayoub Ag Bettaye. »



Le peuple de l'Azawad rejette les négociations d'Alger/ " L'Azawad n'appartient ni à la France, ni à L'Algérie"
Par ailleurs une pétition a été lance dans la région de Tinbuktu ( Tombouktou) par les chefs de villages, de fraction, les leaders d'opinion et les cadres de l'Azawad:

Déclaration des chefs de villages, de fractions, leaders religieux leaders d’opinions, et cadres de l’Azawad

(Région de Tombouctou)

Nous, Chefs de villages, de fractions, leaders religieux, leaders d’opinions, cadres, chargés de la conservation des acquis de notre révolution, déclarons :

1_Considérant la légitimé irréfutable du combat que mène le brave peuple de l’Azawad
2_Considérant les conséquences désastreuses irréversibles de cette guerre sur nos populations
3_Considérant l’échec du pays médiateur (l’Algérie) à faire respecter les accords antérieurs
4_Considérant l’incapacité du Mali à construire une nation plurielle
5_Considérant les peuples comme la source d’où les Etats tirent leur légitimité
6_Considérant les chartes des nations unis consacrant aux peuples le droit a disposer d’eux-mêmes
7_Considérant le droit a la vie, a la liberté et la dignité en tant que droits naturels inaliénables
8_Considérant l’aspiration légitime du peuple Azawadien à prendre son destin en main comme tous les peuples d’Afrique et ce depuis 1958 a travers une pétition populaire signée par 300 leaders communautaires de l’Azawad.
9_Considérant notre ferme détermination à nous opposer à tout Etat, organisation ou personne qui tenterait de bricoler encore une fois de plus un accord qui ne répond pas au problème politique qui oppose le gouvernement malien aux populations de l’Azawad depuis 3 générations

10_ Considérant notre indéfectible attachement au statut politico-juridique de l’Azawad que nous exigeons afin d’abréger les souffrances de notre peuple tant éprouvé par l’exil, les assassinats, les pogroms et la misère.

Nous ci-dessous soussignés, apportons notre ferme opposition au projet d’accord proposé par la médiation le 25 février 2015 a Alger, et soutenons sans ambages la proposition des mouvements de l’Azawad pour le fédéralisme gage de paix définitive.

Informons, la médiation et la communauté internationale qu’aucun accord ne saurait être durable a fortiori définitif sans traiter la question de l’Azawad dans toute sa profondeur, et cela passe par l’acceptation sincère d’une réalité politique qui s’impose à savoir : le statut politico-juridique de l’Azawad pour mettre le destin des Azawadiens entre leurs mains, car ils représentent le seul rempart contre le terrorisme et donc la seule et unique solution pour la stabilité du sahel.

Enfin nous lançons un appel fraternel à toutes les filles et fils de l’Azawad, unissons-nous autour de notre revendication légitime.
Faisons honneur à nos martyrs, à nos exilés, à nos réfugiés
Restons attachés à nos convictions pour ne plus jamais trahir l’honneur et la dignité qui sont des principes inviolables dans notre culture et notre tradition.

L’Azawad c’est notre choix

Le porte parole
Ehameye Ansari
Tel : 00222486197


Ci-après, la Pétition jointe a la déclaration ( faite le 28-02-2015 )

Le peuple de l'Azawad rejette les négociations d'Alger/ " L'Azawad n'appartient ni à la France, ni à L'Algérie"

Le peuple de l'Azawad rejette les négociations d'Alger/ " L'Azawad n'appartient ni à la France, ni à L'Algérie"

la pétition qui a suivi la déclaration des chefs de villages, de fractions, leaders religieux leaders d’opinions, et cadres de l’Azawad dans la région de Tinbuktu (Tombouctou)








Le peuple de l'Azawad rejette les négociations d'Alger/ " L'Azawad n'appartient ni à la France, ni à L'Algérie"

Le peuple de l'Azawad rejette les négociations d'Alger/ " L'Azawad n'appartient ni à la France, ni à L'Algérie"





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu