Le ministre de l’habitat était aujourd’hui à Azazga pour constater les dégats

13/03/2012 - 21:16

AZAZGA (SIWEL) — Suite au glissement de terrain qu’a connu la ville d’Azazga vendredi dernier, le ministre algérien de l’habitat Nordine Moussa, s’est rendu aujourd’hui sur les lieux. Le ministre était accompagné par le wali de Tizi-Ouzou et des autorités locales.


NordinNordine Moussa, ministre de l'habitat (Photo Rio-Siwel)
NordinNordine Moussa, ministre de l'habitat (Photo Rio-Siwel)
Nordine Moussa a observé les dégâts causés par cet affaissement au centre culturel d’Iazzuguen avant de rejoindre le village de Zen, situé sur la route reliant Iazzuguen vers Azeffoune.

Selon des habitants de ce petit hameau, «le nombre important d’arbres arrachés lors des différents travaux lancés sur place, citant le projet d’un marché hebdomadaire, et les eaux stagnantes sont à l’origine de cette catastrophe». «La saturation du sous-sol est à l’origine de ce glissement. Nous allons prendre en charge le problème en procédant, en premier lieu, à une étude du sol.

Ce qui ce passe à Iazzuguen est un phénomène naturel ordinaire», a jugé le ministre.

Au village Bouhouy, 13 familles ont été évacuées d’urgence après l’écoulement d’une quantité importante de boue. Depuis les années 2000, aucun permis de construction n’a été délivré pour la zone concernée par le mouvement du sol, affirme un responsable local qui précise que cette zone est évaluée à 440h et que celle ci est considérée comme instable sur une surface de 920h.

Le ministre s’est contenté lors de cette visite d’ordonner une étude approfondie du sol pour évaluer la situation sans rajouter d'autre détail.

Les habitants d’Iazzuguen attendent une solution réelle après ce grave glissement de terrain, notamment concernant les familles qui ont du être évacuées..

tt
SIWEL 132116 MARS 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu