Le maire de Bouzeguène veut expulser l’association des handicapés et ... s’accaparer de son local

20/10/2015 - 15:36

BOUZEGUENE (SIWEL) — L’Association des handicapés de Bouzeguène est menacée d’expulsion du local, qu’elle occupe depuis 2013, par le maire (FFS) de ladite localité pour des raisons dites «de nécessité de service et d’intérêt général», comme si la prise en charge des handicapés n’était pas «une nécessité» et qu’elle ne relevait pas de «l’intérêt général»…

Le comble c’est que le maire de Bouzeguène veut récupérer les locaux de l’association pour les besoins de sa mairie après que l’association en question ait déboursé plusieurs millions pour retaper le local situé au niveau de l’école abandonnée d’Ighzer. Pour rappel ce local était totalement insalubre et inexploitable lorsqu'il a été attribué à l'Association des handicapés et la mairie avait en outre refusé de procéder aux travaux …

Non satisfaite de n’être d’aucune utilité aux handicapés, la mairie de Bouzeguène s’apprête à "manger l’argent" de l'association des handicapés qui avait été investi pour retaper le local totalement insalubre qui lui avait été attribué et dont le maire veut à présent se servir pour les besoins administratifs de sa mairie…


L’Association des handicapés de Bouzeguène vit sous la menace d’une expulsion qui lui a été signifiée par le maire de Bouzeguène, Mourad Bessaha. Ce dernier a informé l’association qu’un camion de l’APC est d’ores et déjà réquisitionné pour transporter le matériel de l’association vers un minuscule local désaffecté afin que la mairie récupère le local de l’association des handicapés pour des raisons «de nécessité de service et d’intérêt général».

La mairie de Bouzeguène a en effet prévu de délocaliser sa subdivision agricole vers le local de l’association des handicapés, afin de libérer de l’espace pour installer le service de délivrance de la carte d’identité algérienne … projet éminemment plus important pour ce maire que la prise en charge des handicapés par la société civile, alors même que la tâche relève théoriquement de l’administration publique. Mais visiblement cela ne semble pas être une nécessité ni encore moins un service d’intérêt général pour ce maire.

Pour rappel, le local dont avait bénéficié l’association en 2013 était insalubre et inexploitable et l'association avait dû déboursé plusieurs millions pour les travaux de réparation et de réhabilitation (murs, boiserie, toiture, peinture…), alors même que la mairie avait refusé de les faire. Maintenant que c’est fait au frais de l’association des handicapés, la mairie veut récupérer le local pour ses propres besoins.

L’association qui compte près de 1300 adhérents refuse de quitter les lieux, et ce, d’autant plus que de nombreux locaux libres et inexploités appartenant à la mairie n’ont pas été mis à profit. Par ailleurs l’association a déjà averti les parents d’enfants handicapés de la situation et des probables risques de blocage de tous les projets entamés en faveur des handicapés…

Non satisfaite de n’être d’aucune utilité aux handicapés, la mairie de Bouzeguène s’apprête à « manger l’argent » de l'association des handicapés qui avait été investi pour retaper le local totalement insalubre qui lui avait été attribué et que le maire veut à présent s'accaparer pour les besoins administratifs de sa mairie…

zp,
SIWEL 201536 OCT 15

Sources:
* Bouzeguène (Tizi Ouzou) L’association des handicapés menacée d’expulsion
* Une association utile et solidaire de Bouzeguène menacée d’expulsion





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu