Le jeune bolggeur touareg « Sahara Rebelle » est assassiné à Tinbuktu

18/12/2015 - 12:26

TINBUKTU (SIWEL) — Dans la nuit du 17 au 18 décembre 2015, devant une radio libre à Tinbuktu, deux individus opérant à moto ont ouvert le feu sur un groupe de trois personnes installées devant la porte de Radio Tahanit. Les trois personnes sont tuées à bout portant. Parmi les victimes de cet assassinat ciblé, se trouve le jeune étudiant et blogueur Tamashek «Sahara Rebelle», de son vrai nom Abdul Malik Ag Alher.


«Sahara Rebelle» était un fervent militant du MNLA, totalement investi dans la défense de l’Azawad. Quittant le Maroc où il étudiait, Sahara Rebelle retourne dans sa ville natale, Tinbuktu (Tombouctou), où il sera assassiné par des barbouzes. Le jeune homme à l’esprit ouvert est un fin observateur, il est pertinent et décrypte habillement les flots de l’information officielle, rabâchés par les médias et les discours officiels, y compris ceux du MNLA, dont il était justement un fervent militant. Il savait relever les contradictions des uns et des autres tout en posant les bonnes questions, souvent gênantes car souvent empruntes de vérité.

Ses assassins savaient donc parfaitement ce qu’ils faisaient. La presse officielle insiste lourdement sur le fait que la « fusillade » qui a emporté la vie de ces trois personnes a eu lieu devant une radio « chrétienne », ce qui sous-entend que cet assassinat est d’ordre religieux et serait par conséquent l’œuvre de djihadistes. Or, comme en Algérie dans les années 90, le terrorisme islamiste a grandement servi de « couverture » pour l’assassinat d’un grand nombre de figures et d’intellectuels kabyles comme Tahar Djaout, Said Meqbel, Smail Yefsah, le Dr Boucebci, Nabila Djehnine et beaucoup d’autres. Lors de l'assassinat de Matoub Lounès, le GIA avait beau revendiquer avoir tué le "Taghout", la presse du monde entier avait beau insister sur la responsabilité indéniable de ce groupe islamiste, la Kabylie répondait inlassablement : Pouvoir ASSASSIN ! Ce même mode opératoire semble être repris par le Mali pour camoufler les assassinats ciblé des militants azawadiens qui gênent la propagande officielle de cette réconciliation nationale qui ne vise en réalité qu’à remettre les compteurs de la révolution azawadienne… à zéro !

Certaines sources affirment que ce serait l'oeuvre d'une milice Ganda Izo, tandis que d'autres au contraire affirment que cette milice est beaucoup trop insignifiante pour être à l'origine de cet assassinat ciblé . Le jeune blogueur Sahara Rebelle avait d’ailleurs dénoncé, il y deux mois de cela, l’ouverture d’un camp d’entrainement accueillant des jeunes maliens…

Quant au dernier message posté par Sahara Rebelle, il remettait en cause le fameux Accord d’Alger : « On nous disait que cet accord ne sera pas comme les précédents parce qu’il sera accompagné par la communauté internationale. Bref, comme on est à six mois de la signature, qu’est-ce qui a été fait ?  ».

zp,
SIWEL 181226 DEC 15




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu