Le groupe du Manifeste pour les droits et libertés salue la mesure de levée de l'état d'urgence

04/02/2011 - 18:32

ALGER (SIWEL) — le groupe du Manifeste pour les droits et libertés a salué vendredi l’annonce de lever l’état d’urgence faite lors de la réunion du Conseil des ministres du 3 février 2011.


Il considère cette mesure comme une « conquête de l’opinion publique algérienne ».

« Elle est née de la mobilisation de celle-ci à travers la toile, de la projection d’une grande manifestation le 12 février prochain et du syndrome tunisien et égyptien ». Le mouvement d’opinion créé autour du Manifeste des droits et libertés considère cet acquis comme « une première victoire ».

Ce groupe d'opinion dont les porte-paroles provisoires sont Ali Brahimi, Tarik Mira, Hamid Ouazar et Yasmina Si Abderrah a précisé que cela constitue une « première étape victorieuse » et un « encouragement à la persévérance » afin, écrit-il, de concrétiser d’autres droits et libertés qui sont encore bafoués ». Il a annoncé son intention de participer à la manifestation du 12 février prochain.

ysn
SIWEL 041835 JAN 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu