SIWEL | Agence kabyle d'information

Le gouvernement algérien refuse un film sur Krim Belkacem et Abane Ramdane

01/02/2011 - 18:03

ALGER (SIWEL) — Le ministère algérien des Moudjahidine (anciens combattants) refuse depuis plus de deux ans et demi un projet de film « Krim Belkacem - D argaz ».


Le ministre algérien des Moudjahidine Mohamed Chérif Abbas. Crédits photo : AFP
Le ministre algérien des Moudjahidine Mohamed Chérif Abbas. Crédits photo : AFP
L’agence de presse algérienne APS a rendu publique une déclaration du réalisateur du long métrage Ahmed Rachedi. Ce dernier a dénoncé le ministère des Moudjahidine qui demeure seul habilité à valider ou rejeter les scénarios de films traitant de la guerre d’Algérie.

Le ministère algérien rend en principe sa réponse après examen du produit par son centre d'études historiques sur la guerre de libération. Les premières observations du centre transmises au cinéaste comportaient deux recommandations selon l’APS.

La première porte sur le changement de la seconde partie du titre du film, « D argaz» (« Un homme », en kabyle) et la deuxième concerne l'espace, jugée « trop important », donné dans le scénario à Abane Ramdane.

Les deux figures révolutionnaires kabyles Krim Belkacem et Abane Ramdane ont été victimes d’assassinats politiques.

Krim Belkacem a été assassiné en 1970 en Allemagne du temps de la dictature de Houari Boumedienne (1965-1978).

Abane Ramdane, principal architecte de la guerre de libération et du Congrès de la Soummam qui a eu lieu en Kabylie en 1956, a été assassiné une année plus tard dans un guet-apens au Maroc.

ytt
SIWEL 01 1815 FEV 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu