Le gouvernement algérien interdit la marche du 12 février

07/02/2011 - 15:15

ALGER (SIWEL) — la marche populaire prévue à Alger pour le 12 février à l'appel de la « Coordination nationale pour le changement et la démocratie » (CNCD) ne sera pas tolérée, affirme un communiqué de la wilaya d'Alger.


Mache du RCD interdit le 22 janvier 2011 à Alger
Mache du RCD interdit le 22 janvier 2011 à Alger
«En application des textes réglementaires en vigueur, un refus a été notifié aux auteurs de cette demande» , a indiqué hier dimanche tard dans la soirée un communiqué de la wilaya. En place, les autorités proposent aux initiateurs une des salles de la capitale.

«La manifestation peut être tenue dans l'une des différentes salles de la capitale, y compris la coupole du complexe olympique Mohamed Boudiaf d'une capacité de 10.000 places » , a ajouté le communiqué.

Pour leur part, les alliés autour de la CNCD maintiennent leur action de marcher de la Place du 1er mai à la Place des martyrs le samedi 12 février.

L'interdiction d'organiser des manifestations de rue qui frappe la capitale Alger est en vigueur depuis le 18 juin 2001. Une décision prise après la répression de la marche des Aârchs de Kabylie organisée le 14 juin de la même année.

ysn
SIWEL 071545 FEV 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu