Le festival du film Amazigh s’ouvre à Azffoune

20/03/2011 - 13:28

AZFFOUNE (SIWEL) — L’ouverture officielle du festival du film Amazigh a eu lieu hier soir à Azffoune dans la wilaya de Tizi-Ouzou.


Le coup d’envoi des activités est revenu à l’orchestre de musique classique de Batna, suivi de la projection d’un film en hommage aux artistes d’Azffoune signé par l’artiste Kamel Hamadi et la projection d’un film sur Tahar Djaout.

Le commissaire du festival Si El Hachemi Assad a décerné à cette occasion un olivier d’or à la ville d’Azfoune. Il a rappelé l’importance de ce genre d’activités dans l’épanouissement du cinéma Amazigh.

Dans la matinée d’aujourd’hui, plusieurs films sont programmés, notamment un film sur le roi Ahmed Oulkadi, roi de Koukou. L’un des rares films proposés au festival et qui traite de l’histoire du pays. Il relate de l’envergure d’un qui était l’ami des frères Berbarouss et l’opposant de Keir-Eddin. Un documentaire de 51 minutes, qui revient sur le parcours de cet homme.

Il y a lieu de signaler qu’à l’ouverture du festival, des jeunes de la ville ont chahuté les interventions du directeur de la culture de Tizi-Ouzou, ainsi que celle du représentant du ministère de la culture, Sliman Hachi, avant l’intervention des forces de l’ordre.

tt
SIWEL 201333 MAR 11






Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu