Le directeur du CHU de Tizi-Ouzou affirme qu'Ebossé était victime d'une crise cardiaque

24/08/2014 - 17:06

TIZI-WEZU (SIWEL) — Moins de 24 heures après le décès de l'attaquant de la JSK, Albert Ebossé, trois thèses se confrontent : traumatisme crânien, coup porté à la carotide et arrêt cardiaque


- La première thèse était rendue publique dès samedi soir, reprise par tous les médias, comme une traînée de poudre
- La seconde était distillée depuis ce matin aux médias étrangers par la chaîne DzairTV, proche du pouvoir algérien
- La troisième est tombée cet après midi, reprenant une source hospitalière du CHU de Tizi-Ouzou :

Selon le Pr. Abbes Ziri, directeur du CHU de Tizi-Ouzou : « Quand il est arrivé aux urgences du CHU, des médecins du CHU notamment les médecins réanimateurs étaient à son attente , malheureusement le feu Ebossé est arrivé dans un état comateux. Quelques secondes après son arrivée , il a fait un arrêt cardiaque , l’équipe médicale, notamment les spécialistes en réanimation, ont fait l’impossible pour le réanimer, malheureusement, il est décédé , après que tous les moyens pour le réanimer lui aient été appliqués, M. Ebossé est décédé vers 21h30 ».

Nous y reviendrons

wbw
SIWEL 241706 AOU 14



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu