Le dernier au revoir à Nna Hdjila, soeur de Slimane Azem

28/06/2013 - 14:26

AGWNI GGEGHRANE (Siwel) - Une foule nombreuse s’est déplacée à Agwni Ggeghrane pour l’inhumation Nna Hdjila, la soeur de Dda Slimane Azem, disparue à l’âge de 84 ans. C'est la mobilisation et le soutien des habitants d'Agwni Ggerghran qui a permis d’inhumer Nna Hdjila sur la terre de ses ancêtres : " votre mobilisation a triomphé de l’injustice du régime algérien et ses relais locaux qui continuent de harceler la famille de Dda Sliman. Décidément, il les dérange encore 30 après sa mort en exil." dira Hocine Azem, petit neveu de Nna Hedjila et de Slimane Azem.


Le dernier au revoir à Nna Hdjila, soeur de Slimane Azem
Une foule nombreuse s’est déplacée à Agwni Ggeghrane pour l’inhumation Nna Hdjila, la soeur de Dda Slimane Azem, disparue à l’âge de 84 ans.
Parmi les présents se trouvaient l’écrivain kabyle Younes Adli, le chanteur Karim Abranis, Malika Matoub, Dalil de radio kabyle plurielle, des militants Amazighs d’Agadir, une délégation du Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie (MAK) composée de son président Bouaziz Ait Chebib, Said Laimechi, Hsen Cherifi, une délégation du Congrès Mondial Amazigh (CMA) conduite par Kamira Nait Sid et Muh Meziani ...

Il est à noter également la présence du Maire d’At Yani alors que le président de l’APC d’agni Ggehran a brillé par son absence.

Tôt dans la matinée, les femmes d’Agouni Ggeghran ont décidé de faire résonner les chansons de Slimane Azem en hommage à sa soeur Nna Hdjila qui l’admirait plus que tout.

Avant le déplacement de la dépouille à sa dernière demeure, Hocine Azem, connu pour son engagement politique au sein du MAK et du CMA, a prononcé quelques mots au nom de la famille AZEM pour rendre hommage à celle qui a sillonné toute la kabylie pour défendre la mémoire de son frère : le chantre de la chanson kabyle, Slimane Azem.

Il a rendu hommage aux habitants ainsi qu’à tous les présents pour leur mobilisation et leur soutien qui a permis d’inhumer Nna Hdjila sur la terre de ses ancêtres : " votre mobilisation a triomphé de l’injustice du régime algérien et ses relais locaux qui continuent de harceler la famille de Dda Sliman. décidément, il les dérange encore 30 après sa mort en exil."

Rappelons enfin qu’il s’agit du Bachagha Ould Ali Lhadi qui a été missionné pour informer la famille Azem et le comité de village que les terres de la famille Azem était " réservées " à la construction d’une énième caserne de gendarmerie !

Le cynisme écœurant du régime criminel d’Alger n’est pas une surprise en soi, mais les actes répugnants du Bachagha Ould Ali Lhadi dépassent de très loin toute imagination.

Siwel avec Tamurt,
SIWEL 281426 JUIN 13




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu