Le conseil universitaire MAK de Vgayet appelle à la mobilisation pour l'autonomie de la Kabylie

12/12/2011 - 17:20

VGAYET-Béjaïa (SIWEL) — Le conseil universitaire MAK de Vgayet a appelé lundi dans une déclaration remise à Siwel l’ensemble des étudiants kabyles à « lutter dans l’union contre les manœuvres pernicieuses du pouvoir raciste d’Alger et à se mobiliser pour mener la nation kabyle vers son salut en exigeant son droit à l’autodétermination ».


Marche des étudiants du MAK à Vgayet le 20/04/2011 (PH/YSN-SIWEL)
Marche des étudiants du MAK à Vgayet le 20/04/2011 (PH/YSN-SIWEL)
« Cette Année, le 10 décembre 2011, le 63ème anniversaire de la déclaration universelle des droits de l’homme intervient dans un contexte politique marqué par un vent de liberté qui a soufflé sur les pays d’Afrique du Nord. Le peuple kabyle, lui, le célèbre dans la douleur et la résistance face à un État central fondamentalement raciste qui ne jure que par sa disparition. Même si l’Algérie officielle a ratifié cette déclaration de même que tous les traités relatifs aux droits des peuples à disposer d’eux-mêmes, elle continue à ignorer et à opprimer ce peuple connu et reconnu pour son attachement viscéral à la liberté et aux valeurs universelles de paix et de tolérance, notamment religieuses. » déplore-t-il.

Le conseil universitaire MAK de Vgayet a indiqué que « l’Algérie arabo-islamique, anti-thèse du progrès et du respect des droits humains, fait de la dékabylisation de notre région sa véritable vocation, son unique mission. Elle agit sur tous les fronts par l’appauvrissement, l’insécurité, la violence, l’arabisation et la fanatisation religieuse ».

Pour lui, « tous les observateurs avertis s’accordent à dire que la terreur qui sévit actuellement en Kabylie est l’œuvre machiavélique du pouvoir algérien qui déplace et exporte en Kabylie ses terroristes pour justifier la présence de l’Armée Nationale Populaire en territoire kabyle ».

« Cette armée, qui ne combat nullement les terroristes, assassine de paisibles citoyens et s’érige en armée d’occupation en vue de se prémunir contre un éventuel soulèvement du peuple kabyle comme ce fut le cas lors du tragique printemps noir. » conclut la déclaration.

uz
SIWEL 121725 DEC 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu