Le cinéaste Hocine Redjala condamné à 240 heures de travaux d’intérêt général

12/06/2011 - 15:20

TIZI-OUZOU (SIWEL) — Le cinéaste et journaliste Hocine Redjala a été condamné dimanche matin par le tribunal correctionnel de Tizi-Ouzou à 4 mois de prison ferme.


Hocine Redjala (PH/DR)
Hocine Redjala (PH/DR)
Un verdict qu’il va purger en effectuant 240 heures de travaux d’intérêt général, au lieu de la prison ferme, a constaté Siwel lors du verdict.

Le cinéaste, militant autonomiste kabyle, a été arrêté par la police le 07 juin dernier après une querelle qu'il l'a opposé à un policier le mois de mai devant l'université de Tizi-Ouzou.

Il faut rappeler que le Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie a mené une campagne de sensibilisation de ses militants pour soutenir le cinéaste depuis son arrestation. Les militants du MAK se sont présentés en force, ce matin, devant le tribunal de la ville des Genêts, pour apporter leur soutien à ce militant autonomiste.

"C'est grâce à cette mobilisation que Hocine ne sera pas emprisonné", a déclaré un des amis du cinéaste pour siwel.

tt/aai
SIWEL 121515 JUIN 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche