Le «bon timing» d’Amnesty international pour charger les kurdes…

16/10/2015 - 19:24

DIASPORA (SIWEL) — C’est dans un timing absolument «parfait» que l'ONG Amnesty international déclare avoir recueilli des «témoignages accablant» sur les kurdes de Syrie qui auraient commis des crimes de guerre... Cette ONG affirme que les Kurdes du Rojava sont responsables de déplacements forcés de population et de destruction systématique de maisons dans plusieurs villages afin d'obliger leurs populations à fuir. En d'autres termes, ils sont accusés de pratiquer un «nettoyage ethnique» envers les populations non-kurdes …

Le timing est parfait dans le sens où il vient apporter un peu de réconfort et de soutien au président islamiste Erdogan qui mène présentement une véritable guerre contre le peuple kurde et de manière un peu trop flagrante! Aussi, avec une annonce de ce genre Amnesty international vole au secours d'Erdogan, qui lui n’a fait évidemment l’objet d’aucun Rapport d’Amnesty international pour les crimes qu’il est en train de commettre sur le peuple kurde…

C’est à se demander si les sources de cette ONG ne serait pas un certain monsieur Recep Tayyip Erdogan en personne ?... tant le coup est porté aux kurdes au moment OPPORTUN


Le «bon timing» d’Amnesty international pour charger les kurdes…
Amnesty International estime qu’ «En démolissant délibérément les maisons des civils, et dans certains cas, en rasant ou brûlant le village entier, l'administration autonome kurde bafoue le droit international humanitaire, ces attaques sont équivalentes à des crimes de guerre» …

Bien entendu les sources d’Amnesty international rapportent des témoignages de "réfugiés syriens" que personne ne peut véritablement vérifier sur place, les kurdes étant effectivement les seuls à combattre réellement l’organisation terroriste Daech et à mourir par milliers pour défendre leur peuple et leur terre, pendant que les autres se réfugient en Europe…

D’ailleurs les kurdes du Rojava ont reconnu les destructions de ces maisons pour cause de «menace terroriste car il y a des terroristes qui sont à Raqqa, et leurs familles vivent ici, ils sont en contact, s'échangent des informations. Nous sommes obligés de les éloigner en dehors de cette zone» affirment les kurdes …

Amnesty international aurait au moins pu reconnaître aux Kurdes que eux au moins ils n'égorgent pas, ne violent et ne réduisent pas en esclavage leurs ennemis et/ou leurs adversaires. D’autre part, si Amnesty international estime que les kurdes sont coupables de crimes de guerre en éloignant de leur territoire des populations qui soutiennent Daech, Amnesty international n’a qu’à les reloger chez elle.

Les Kurdes sont les seuls à payer de leur vie la lutte contre Daech, ils n’ont pas de leçons à recevoir d’une ONG qui sait très bien que dans toutes les guerres il y a évidemment des excès et que le travail de ses ONG est d’en relever les principaux et non un détail qui n’aura par ailleurs coûté la vie à personne (détail important).. Cette dénonciation d'Amnesty international intervient a un moment pour le moins opportun et ne vise qu'à justifier les crimes de la Turquie contre les kurdes, des crimes qui ne sont même pas évoqués par Amnesty international alors que la Turquie est en ce moment même en train de massacrer les kurdes…indignation sélective ou plus probablement téléguidée.

Que reste-t-il de la crédibilité des ONG et autres organismes internationaux dédiés soi-disant à la défense des droits humains et à la protection des peuples ? ... Pas grand chose !

Voir ici publication d'Amnesty international accusant les kurdes de crimes de guerres...un comble !

zp,
SIWEL 161924 OCT 15




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu