Le Wali de Tizi-Ouzou ordonne la fermeture de la première école kabyle laïque « Axxam n Tmusni »

29/04/2016 - 15:54

At YAHIA MOUSSA (SIWEL) — « Axxam n Tmusni » (la maison du savoir, ndlr) est la première école laïque fondée en Kabylie à At Yahia Moussa, dans le département de Tizi-Ouzou. Cette école crée par un militant kabyle et son épouse allemande, M. et Mme Amrioui en l’occurrence, vient de faire l’objet d’une décision de fermeture par les autorités coloniales arabo-islamiques d’Alger, et pour cause ! …


Le Wali de Tizi-Ouzou ordonne la fermeture de la première école kabyle laïque « Axxam n Tmusni »
Les services répressifs algériens, mandatés par l’administrateur colonial de Tizi-Ouzou, se sont présentés au domicile des Amrioui pour leur remettre un arrêté, signé du Wali Brahim Merrad, ordonnant de sceller Axxam Tmusni. Le couple à l’origine de cette école du savoir et de l’ouverture sur le monde, ont également été destinataire d’une convocation à la sûreté de Draa El Mizan pour un «interrogatoire» relatif aux «sources de financement» de Axxam Tmusni…

L’épouse de M. Amrioui étant de nationalité allemande, les autorités coloniales algériennes profitent de cette aubaine et ordonnent l'expulsion de Mme Amrioui au motif cocasse d'«agissements attentatoires à l’ordre public» ... Et tout cela cparce que Mme Amrioui participe à l'épanouissement intellectuels de centaines de petits enfants de Kabylie à travers l'école Axxam n Tmusni.

Il va sans dire que si M. et Mme Amrioui avaient entrepris de mettre en place une école coranique, une Zaouia, une mosquée ou une école d'apprentissage de l'arabe, le Wali Merad n'aurait pas tari d'éloge sur ce formidable couple de bienfaiteurs.

Or, cette école du savoir vise au contraire à désintoxiquer les enfants kabyles du «bourrage de crâne» arabo-islamique que l’Etat algérien impose aux enfants de Kabylie, au détriment de leur langue de leur culture et de leur identité propre, et ce, pour en faire de «bon petits soldats» arabo-islamistes, à l’image de ceux qui, intoxiqués par l’école algérienne, ont décimé près de 250 000 personnes durant les années 90 à coup de sabre et de mahchoucha (fusil à canon scié) parce qu’ils ont appris à haire tout ce qui n’est pas arabe et islamique... or, l'arabo-islamisme étant une idéologie totalitaire, raciste, discriminatoire, sexiste, intolérante et violente, il constitue un puissant dissolvant des peuples et des civilisations.

Et c'est ce qui explique l’acharnement de l'administration coloniale algérienne contre cette petite école kabyle qui ouvre les yeux aux enfants d'At Yahia Moussa en leur apprenant à être curieux de tout, à s'ouvrir sur le vaste monde et à aimer leur langue, leur culture, leur identité et leur patrie la Kabylie.

zp,
SIWEL 291554 AVR 16

Source Tamurt://





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu