Le SNJ condamne l’arrestation de journalistes à Oran

06/03/2011 - 00:39

ALGER (SIWEL) — Le syndicat national des journalistes a condamné les interpellations de journalistes dans la ville d'Oran à l'occasion d'une tentative de marche de la CNCD.


« Comme c’est devenu la tradition, les journalistes ont fait l’objet d’un traitement spécial dans le sillage de la répression systématique réservée à toute manifestation publique en Algérie. Ce samedi 5 mars 2011, à Oran, le Pouvoir en a même innové en la matière : arrestation massive des consœurs et confrères de la presse indépendante, venus assurer la couverture d’une marche à laquelle avait appelé la Coordination nationale pour le changement et la démocratie. », a précisé un communiqué du syndicat remis à Siwel.

Le SNJ poursuit que « des confrères ainsi que des dizaines d’autres manifestants ont été conduits dans les divers commissariats de la ville comme de vulgaires criminels de droit commun. Ce comportement moyenâgeux de la part du Pouvoir qui, par ailleurs, soustrait aux voyous la besogne de dissuader toute expression libre à Alger est intolérable. »

Le syndicat national des journalistes a tenu à condamner « énergiquement » les interpellations « répétitives et systématiques des journalistes » ; la répression des manifestants«  sous toutes ses formes et la duplicité du discours officiel ».

Pour ce syndicat, « dans l’Algérie de 2011, il n’y a ni liberté d’expression, ni liberté de presse, encore moins la volonté d’y parvenir ».

ysn
SIWEL 06 0100 MAR 11



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu