Le RCD dénonce une escalade des provocations en Kabylie

03/09/2011 - 11:04

TIZI-OUZOU (SIWEL) — Le RCD via son bureau régional de Tizi-Ouzou a dénoncé samedi « l’escalade dangereuse dans la provocation en Kabylie ».


Saïd SADI (PHOTO: SIWEL)
Saïd SADI (PHOTO: SIWEL)
« Après l’échec de la provocation militaire contre la population de la localité d’Azazga et les lâches attentats terroristes qui ont ciblé les citoyens de Matkaa, la population de Larbaa Nath Irathène vit a son tour une situation explosive et dangereuse découlant de la manipulation et de la structuration de la délinquance. Les agressions sont orientées contre l'appartenance ethnique des populations des communes », dénonce le RCD.

Depuis quelques jours, la commune de Larabâa Nath Irathène vit au rythme d’agressions perpétrées pas des délinquants, ce qui a conduit hier (vendredi NDLR) les habitants de cette ville à fermer la RN15 après l’agression de plusieurs personnes. Des agressions souvent enregistrées au niveau de la nouvelle station de Ouad Aissi. Selon des témoins « aucune couverture sécuritaire n’est assurée sur place. Des femmes impuissantes se font souvent agressées par ces brigands. »

« Des groupes de délinquants connus et identifiés sèment la terreur en toute impunité »., a rappelé le RCD qui avertit que « la légitime réaction des citoyens, qui se mobilisent pour se protéger de la violence ne doit pas amener à une dérive de conflit ethnique, objectif recherché par le pouvoir dont l’anti-kabylisme constitue une constante ».

tt
SIWEL 031104 SEPT11





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu