Le RCD condamne la mort de deux personnes tuées par des militaires en Kabylie

30/11/2011 - 15:14

TIZI-OUZOU (SIWEL) — Le bureau régional du Rassemblement pour la culture et la démocratie à Tizi-Ouzou a condamné mercredi l’assassinat la veille de deux personnes dans la commune d’Akkarou par des militaires.


Said Sadi président du RCD (PH/Y.IM)
Said Sadi président du RCD (PH/Y.IM)
« L’armée algérienne continue ses assassinats en Kabylie », a souligné le RCD dans un communiqué, rappelant « les faits ignobles de l’assassinat d'une femme à Fréha et le meurtre de nombreuses victimes innocentes, s’ajoutent les derniers crimes commis à Akkarou à proximité d’Yakourène ».

Le RCD a indiqué que « les terroristes qui doivent être la cible prioritaire des forces de sécurité ne semblent pas être inquiétés, mais c’est la population désormais qui subit les foudres de guerre de ceux qui sont sensés nous protéger ! Une nouvelle fois, le pouvoir algérien exprime sans équivoque son anti-kabylisme récurent à l’égard de toute une région ».
Des crimes encouragés, selon le RCD par « l’impunité ».

« Le RCD réaffirme encore une fois sa détermination à faire face aux manœuvres du système et ses patins, en associant la population dans la mobilisation et on l’invitant à être plus que jamais vigilante et solidaire », lit-on dans la déclaration qui ajoute que « la mémoire des deux dernières victimes nous interpellent et exigent de nous une condamnation ferme à la mesure de l’ignominie commise ».

Le parti de Said Sadi a par ailleurs dénoncé « le harcèlement à qui font face les opérateurs économiques à travers les kidnappings ».

tt
SIWEL 301515 NOV 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche