Le Professeur Canadien François Paré invité de la fondation Tiregwa

05/02/2016 - 18:05

OTTAWA (SIWEL) — La Journée internationale de la langue maternelle fut proclamée par l'UNESCO le 21 février 2000. Pour promouvoir la diversité linguistique et culturelle et le multilinguisme dans le monde, la langue maternelle est ainsi célébrée à cette même date chaque année dans les États membres de l'UNESCO.

C’est dans ce cadre que Tiregwa, la fondation canadienne pour Tamazight, et en partenariat avec l’association INAS de Montréal et l’Association ACAOH d’Ottawa, ont invité le professeur canadien François Paré pour animer deux conférences débats sur la nécessité de transmettre la langue première aux enfants en général et aux enfants canadiens (issus de l’immigration) en particulier.


Dr. François Paré démontrera avec des arguments scientifiques et des exemples concrets que la transmission de la langue maternelle (parentale ou ancestrale selon d’autres) aux enfants est plus qu’indispensable pour leur équilibre mental et socio-professionnel. Il mettra l’accent sur le fait que la tâche n’est certes pas facile pour les parents vivant dans une nouvelle société d’accueil (nouveaux immigrants dans le cas du Canada), mais il est primordial et vital de le faire pour le bien de leurs enfants. D’où le choix du titre des deux conférences comme indiqué dans les affiches.

La conférence d’Ottawa aura lieu le Dimanche 21 février à 14h au Centre Communautaire Heron, alors que celle de Montréal aura lieu à l’université UQAM le Samedi 20 février à 14h à la salle R-M130 de l’UQAM, sis 320 St-Catherine Est (Métro Berri-UQAM). Une visite de l’école de Tamazight de l’association INAS sera programmée pour le professeur François Paré à 11h.

A signaler que la conférence de Montréal sera animée par Dr. Madjid Yesli, médecin de famille à Laval (Québec) et spécialiste de la communication non violente au sein de la famille. Il sera d’ailleurs l’invité de la fondation Tiregwa le mois d’après, soit samedi 19 Mars 2016, au même lieu et à la même heure que la conférence de François Paré du 20 février, soit 14h à la Salle R-M130 de l’UQAM.

Qui est Dr. François Paré?
Dr. François Paré,né à Longueuil au Québec en 1949, est professeur titulaire et directeur du Département d’études françaises de l’Université de Waterloo dans la province de l’Ontario. Après avoir obtenu un diplôme en études françaises de l'Université de Montréal, François Paré vit 5 ans à Buffalo dans l’État de New York aux USA, où il a fait son doctorat. À son retour au Canada, en 1977, il est d’abord professeur de littérature d'expression française à l'Université de Guelph (Ontario) pendant plusieurs années avant de s’établir en 2003 à l’Université de Waterloo.

Les œuvres de Dr. François Paré?
En 1993, Dr. François Parépublia son premier livre « Les littératures de l’exiguïté » qui lui a valu le Prix du Gouverneur Général du Canada. Il est aussi l’auteur de Théories de la fragilité (1994), puis de Traversées (2000), et de Frontières flottantes : Lieu et espace dans les cultures francophones du Canada (Amsterdam, Rodopi, 2001).Son ouvrage, La distance habitée (2003) lui a valu le Prix Trillium, offert par le gouvernement de l’Ontario, et le Prix Victor-Barbeau de l’Académie des Lettres du Québec.

Il est aussi co-auteur de Jean Marc Dalpé : ouvrier d’un dire (2006), et Le fantasme d’Escanaba, un essai sur les cultures de la diaspora québécoise en Amérique(2007), et enfin, un ouvrage sur le romancier Louis Hamelin (2008).
François Paré travaille actuellement sur un recueil d’articles sur la langue en situation de minorisation, surtout en Ontario français. Depuis septembre 2012, il dirige le projet de recherche subventionné par le Conseil de recherche en sciences humaines du Canada sur les premiers écrits de l’Ontario français.

Racid At Ali uQasi
SIWEL 051805 FEV 16



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche