Le Polisario regrette le silence de l'OTAN sur la question du Sahara

04/11/2011 - 12:27

TIZI-OUZOU (SIWEL) — Un des dirigeants du mouvement indépendantiste sahraoui, Front Polisario, a critiqué vendredi la politique de l'OTAN à l'égard du conflit du Sahara.


Mohamed Abdelaziz, SG du Polisario (Photo Rio)
Mohamed Abdelaziz, SG du Polisario (Photo Rio)
Haj Ahmed a relevé que l'OTAN n'a pas voulu intervenir lors du démantèlement par les forces marocaines du camp de Gdaïm Izik près de Laayoune, capitale du Sahara, en novembre 2010.

« La révolution du peuple sahraoui à Gdaïm Izik, a été réprimée par les autorités d’occupation marocaine en novembre 2010, sans aucune intervention ou soutien de l'OTAN, comme cela est arrivé en Libye », a déploré le responsable du Polisario.

Il a accusé l'OTAN de suivre une politique strictement basée sur l'intérêt pétrolier.«  Au Sahara occidental, il y a que des chameaux et pas de puits de pétrole », a fait remarquer Haj Ahmed qui s'exprimait à l'agence espagnole Efe.

Le Maroc propose son plan de large autonomie à la bande du Sahara, alors que le Polisario soutenu diplomatiquement et militairement par l'Algérie, réclame un référendum pour l'indépendance des quelques 300.000 Sahraouis, dont une bonne partie vit à Tindouf au sud-ouest du territoire algérien. Le Maroc souhaite l'association de l'Algérie dans ces négociations pour résoudre ce conflit ancien de 36 ans.

Un cycle de négociations a été enclenché depuis juin 2007 entre le Maroc et le Polisario sous l'égide de l'ONU sans cependant enregistrer d'avancées tangibles.

uz
SIWEL 041330 NOV 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu