Le Mouvement pour l'autonomie du RIF appelle à la sauvegarde de la langue rifaine et à ne pas succomber au slogan de standardisation

24/04/2015 - 18:32

RIFLAND (SIWEL) — dans une déclaration parvenue à notre rédaction, le Mouvement pour l'autonomie du Rif attire l'attention sur les dangers de la standardisation de "Tamazight" et appelle à la sauvegarde de la langue rifaine. Ci-après le communiqué du Mouvement pour l'autonomie du Rif


Le Mouvement pour l'autonomie du RIF appelle à la sauvegarde de la langue rifaine et à ne pas succomber au slogan de standardisation

Mouvement pour l'autonomie du RIF

Le bureau politique

Nous appelons à la LANGUE RIFAINE et à ne pas succomber au slogan de standardisation

Après une discussion entre les membres du Bureau politique du Mouvement pour l'Autonomie du RIF au sujet de la situation linguistique dans le RIF et le Maroc, le bureau du mouvement s’estime dans le devoir de livrer à l'opinion publique son approche initiale concernant la langue tamazight standard, et la situation linguistique au Maroc en général, qui est comme suit:

Le premier sujet. La commission préparatoire du Mouvement pour l'autonomie du Rif avait décidé dès le départ l’adoption prioritaire de la LANGUE TAMAZIGHT RIFAINE, cette question a été reportée afin d'éviter la polémique en raison de l'existence d'une sorte de domination des partisans de la langue tamazight standard, et aussi après les hésitations à laquelle s’est confronté le bureau du mouvement suite à des divergences des points vue qui ont été pris en considération, en particulier ceux de la part des défenseurs de la langue tamazight standard, certains d'entre eux prétextant que c’est une question linguistique à laisser aux personnes compétentes, d’autres ont justifié cela par la lutte historique du mouvement amazigh, ainsi tous le monde a répété le même slogan, une langue amazighe unique et unifiée, un tel logo arrange bien les intérêts des courants «panarabistes», et par ailleurs parrainé par le Makhzen. Mais pourquoi et comment ? Il y avait beaucoup de réponses mais celle qui a eu le plus d’impact sur nous est celle qui dit : la langue amazighe standard est l'outil idéal pour se faire respecter dans le rapport de force avec le centre administratif, politique et économique du Maroc, et les langues régionales ne sauront le faire. Néanmoins, une telle opinion est basée sur la même structure de pensée que notre mouvement considère comme une menace aux langues amazighes régionales, et avec la perte de celles-ci, elles ne peuvent être entièrement remplacées par une langue non parlée par les citoyens.

La deuxième question concerne les avantages de l’aile hostile à la langue et la culture amazighes, qui a introduit des générations successives de Marocains dans une prison suite à l’échec des politiques linguistiques, en plus d’avoir renforcer l'emprise de l'arabisation de l'Éducation fondée sur les tendances nationaliste et idéologique, pas plus, une tendance qui a privé les générations de marocains et privera les autres générations de la possibilité de communiquer avec le reste du monde, et cela par la non-reconnaissance de l'anglais à la place du français .

Le Bureau politique du Mouvement pour l'autonomie du RIF, et après une profonde réflexion sur cette question, reconsidère de manière officielle son opinion à ce sujet et pour les motifs suivants :

En raison de son insatisfaction du statut de la langue amazighe standard , qui ne repose pas sur une base patrimoniale écrite mais il est bien un processus inverse où l’élaboration de la langue précède le patrimoine et l’ écrit, et parce que ce processus n’est pas convaincant, en raison de l'orientation collective dans laquelle se sont inscrit les courants amazighs qui reliaient l'unité de la langue et les intérêts symboliques du mouvement amazigh, ce qui est inacceptable aujourd'hui pour nous, que notre mouvement y poursuive sans en être convaincu, et sans avoir les preuves suffisantes pour qu’il en soit convaincu, et aussi en raison de la situation désastreuse de l'enseignement de la langue tamazight dans les dix dernières années, un tel processus implique de sacrifier les langues amazighes : une langue amazighe, unique, unifiée, et parce que ce choix est le meilleur moyen de promouvoir les intérêts des ailes hostiles à l’identité amazighe et ses diverses langues .

Pour tous ces facteurs et raisons ainsi que d'autres qui seront mis à votre disposition ultérieurement :

Nous considérons que LA LANGUE RIFAINE, et également le principe des langues régionales comme une alternative à la récession, par laquelle passe la langue tamazight standard, qui connaît un problème structurel sans parler de problèmes éducatifs à l'école, et comme une alternative aussi aux politiques de génocide appliquée par les institutions culturelles et autres contre les intérêts des langues amazighes.

Le Bureau politique du mouvement pour l'autonomie du RIF travaillera à approfondir et présenter ces positions dans les réunions publiques.

Pour le bureau politique
Mouvement pour l'Autonomie du RIF


SIWEL 241832 AVR 15




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu