Le Maroc invite l'Algérie à des négociations directes sur le conflit du Sahara

26/05/2011 - 09:41

BALI-INDONESIE (SIWEL) — Le royaume du Maroc a invité jeudi par la voix de sa secrétaire d'Etat auprès du ministre des affaires étrangères et à la Coopération, Mme Latifa Akharbach le régime algérien à des négociations en vue de trouver une solution au conflit du Sahara qui oppose le Royaume au mouvement indépendantiste du Polisario depuis 36 ans.


Latifa Akharbach (PH/DR)
Latifa Akharbach (PH/DR)
« Le retour de l'Algérie au soutien de l'option du référendum est considéré comme une manœuvre, d'autant plus que l'Organisation des Nations unies a confirmé, depuis plus d'une décennie, que le référendum est une option caduque et non applicable, et a appelé toutes les parties à entamer des négociations sérieuses et intensives en vue d'atteindre une solution politique en respectant l'esprit de consensus et de réalisme », a affirmé Mme Akharbach, à l'occasion de la 16e Conférence ministérielle des Pays Non Alignés, qui se poursuit jusqu'au 27 mai à Nusa Dua (Bali) en Indonésie.

Le Royaume du Maroc propose son plan de large autonomie à la bande du Sahara occidental, alors que le Front Polisario soutenu diplomatiquement et militairement par l'Algérie, réclame un référendum pour l'indépendance des quelques 300.000 Sahraouis, dont une bonne partie vit à Tindouf au sud-ouest du territoire algérien. Le Maroc souhaite l'association de l'Algérie dans ces négociations pour résoudre le conflit du Sahara ancien de 36 ans.

Un cycle de négociations a été enclenché depuis juin 2007 entre le Maroc et le Polisario sous l'égide de l'ONU sans cependant enregistrer d'avancées tangibles.

uz
SIWEL 260954 MAI 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu