Le MNLA dénonce le parti pris de TV5 Monde dans sa couverture du conflit dans l'Azawad

28/02/2012 - 12:54

PARIS (SIWEL) — Le Mouvement national pour la libération de l'Azawad (MNLA) accuse la chaîne francophone TV5 Monde de « désinformation et de manipulation de l'opinion publique (...) ne donnant la parole qu'à une seule partie » au cours d'un débat télévisé coproduit avec Radio France Internationale.


Débat du magazine « Afrique Presse » sur le conflit dans l'Azawad (PH/ Capture d'écran TV5.org)
Débat du magazine « Afrique Presse » sur le conflit dans l'Azawad (PH/ Capture d'écran TV5.org)
L’édition du 17 février 2012 du magazine « Afrique Presse », diffusé par la chaîne TV5 Monde et coproduit avec Radio France Internationale a consacré un débat au conflit dans l’Azawad (Nord du Mali) intitulé « La guerre contre la rebellion touareg malienne s'intensifie ! »

Dans une déclaration parvenue aujourd'hui à Siwel, le MNLA dénonce un « parti pris » dans le traitement de l'information par TV5 Monde qui n'a invité sur son plateau que des débatteurs qui ont tenu des propos jugés « diffamatoires » à l'égard des militants du MNLA et du peuple touareg du nord Mali, les qualifiant « d'irréductibles séparatistes au Nord qui sont très minoritaires » et de « petite minorité avec des accointances avec AQMI (Al-Qaïda au pays du Maghreb islamique, NDLR) par des liens de mariage ».

« Notre combat est un combat pour la liberté et la dignité de notre peuple. Nous n'avons pas de chaîne de télévision, ni de radio ni de journaux mais nous avons la force de conviction de notre peuple et l'amitié et le soutien des peuples frères et de tous ceux qui sont épris de liberté et de justice, » lit-on dans la déclaration du MNLA.

Par ailleurs, l'association française de défense des droits des Berbères « Tamazgha » se disant « scandalisée par la façon dont l’émission a été organisée » a adressé à la chaîne TV5 Monde une lettre publiée sur son site, assortie d'une pétition dans laquelle elle dénonce « une émission à sens unique diffusée sur les ondes d’une télévision financée par les deniers publics ».

cc/bbi
SIWEL 281254 FEV 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche